Nous poursuivons notre découverte des mines de diamants avec
Rio Tinto.

Cette société mondiale exploite la mine de diamants d’Argyle dans la région de Kimberley en Australie-Occidentale et la mine de diamants Diavik dans les territoires éloignés du Nord-Ouest du Canada.

L’emblématique mine d’Argyle située dans le nord-ouest de
l’Australie, dans la région du Kimberley a été découverte en 1979.
Elle a produit des diamants naturels aux couleurs incroyables allant du rose au rouge intense.
Entrés dans la légende, ces diamants d’Argyle sont d’une intensité rare, la production de diamants roses ne représente que 0,1 % du total des diamants exploités expliquant ainsi leur rareté.

Diamant Rose Brut
© Rio Tinto

De plus la mine d’Argyle arrive en fin de vie, assurant ainsi une valeur inestimable à certaines de ces pierres.
Après avoir produit environ plus de 860 millions de carats de diamants brut en 41 ans, et produit plus de 90 % des diamants roses, Rio Tinto a annoncé sa fermeture le 3 novembre 2020 dernier.
Soucieux de l’environnement
Rio Tinto ouvre maintenant un nouveau chapitre pour Argyle, celui de la réhabilitation des terres qui durera environ 5 ans pour restituer aux aborigènes ce site lié aux rêves.

Argyle
© Rio Tinto

Pour ceux qui rêve de posséder les mythiques diamants de couleurs, une vente aux enchères
« Diamonds Tender Rose Argyle »est organisée par Rio Tinto chaque année.

Diamants Roses Argyle. 2019 Tender.
© Rio Tinto

Ce sont cinquante à soixante des plus beaux diamants de couleur rose, rouge et violet,
le meilleur de la production de l’année qui sont mis en vente.
La dernière aura lieu en 2021 est proposera donc le meilleur de la production de diamants roses de 2020. Même si la mine est épuisée, les diamants roses de la mine d’Argyle resteront convoités pour les générations à venir, un peu comme le sont les mythiques diamants de Golconde qui sont les plus beaux diamants incolores au monde.

A l’autre extrémité de la Terre, proche du cercle arcticle, au Canada, se situe la mine de diamants de Diavik, son exploitation a débuté en 2003 et devrait durer environs une vingtaine d’années.
Cette mine produit environ 7 millions de carats de diamants brut. 1124 personnes y travaillent et contribuent à révéler certains des diamants les plus beaux et les plus recherchés au monde.

Diavik
© Rio Tinto

Les diamants de Diavik sont de superbes gemmes blanches, produites selon les normes les plus élevées de sécurité et d’intégrité.

Diavik comprend quatre cheminées diamantifères exploitées en combinant une mine à ciel ouvert et une exploitation souterraine. La mine de diamants Diavik est gérée par Rio Tinto et appartient à une coentreprise entre Diavik Diamond Mines (2012) Inc., une filiale en propriété exclusive de Rio Tinto (participation à 60%) et Dominion Diamond Diavik Limited Partnership, une filiale en propriété exclusive de Dominion Diamond Mines (propriété de 40%).

La conception, la construction et l’exploitation de Diavik sont une histoire de succès à grande échelle, en partie parce qu’elle se situe dans l’un des environnements les plus difficiles au monde: la toundra subarctique avec l’un des les écosystèmes les plus délicats.
Rio Tinto s’est engagé à la protéger et à préserver la biodiversité de ce paysage unique.

C’est grâce à l’innovation, aux technologies d’ingénierie et à des partenariats avec les peuples autochtones, que la mine de Diavik produit des diamants les plus éthiques du monde avec un impact minimal sur les terres, l’eau et la faune locales.

Diamant Brut
© Rio Tinto

Prochaine étape les mines de De Beers Group.

naturaldiamondcouncil.com

Flammarion dédie un ouvrage de qualité à la nouvelle collection de Haute Joaillerie,  [Sur]Naturel,
qui rend hommage à la nature, à sa vitalité, sa sensualité et sa force esthétique.

Les documents d’archive de la Maison témoignent que la faune et la flore sont dès l’origine une source d’inspiration majeure chez Cartier, mais pour cette collection inédite, les dessinateurs vont au-delà de l’univers naturel connu et visitent des territoires inexplorés. A côté des espèces emblématiques de la Maison, tels que les panthères et les crocodiles, on découvre des créations originales, inspirées par exemple de plantes grasses et de paons, ou encore des créatures fantastiques à l’instar de chimères réinventées.

Collier Panthère Pétillante
© Cartier / Flammarion

Collier Tillandsia © Cartier / Flammarion

Dans ce livre richement illustré, la nouvelle collection de Haute Joaillerie Cartier est accompagnée d’un texte mettant en valeur la relation privilégiée qui existe entre l’art contemporain et la nature.

Bague Vossi
© Cartier / Flammarion

Plongez dans l’univers fascinant du surnaturel par Cartier.

« [Sur]Naturel Cartier »
ÉDITIONS FLAMMARION

Entre le Diamant et les autres pierres scintillantes, évitons la confusion.

C’est d’autant plus important que, selon l’étude OpinionWay, 42% des interviewés envisagent d’acheter un diamant dont 65% des 25-34 ans.

© NDC

Il existe à ce jour sept différentes appellations désignant différents types de diamants:

– Le diamant « naturel » qui est extrait de la mine.
-Les diamants de synthèse, synthétique, de laboratoire, créé en laboratoire : 4 appellations synonymes pour désigner le diamant fabriqué industriellement à partir de carbone.
Le simulant : faux diamant réalisé industriellement et n’ayant pas les caractéristiques physiques et chimiques du diamant naturel.
-Le diamant de culture : le diamant de culture n’existe pas.
Ce terme est parfois utilisé pour désigner, à tort, le diamant de synthèse.
Ce terme est interdit par le décret du 14 janvier 2002.

Le décret n° 2002-65 du 14 janvier 2002 stipule que la mention « synthétique » est obligatoire dès lors qu’il s’agit d’une pierre dont la fabrication est
« provoquée totalement ou partiellement par l’homme ».
La loi mentionne encore que pour ce type de diamants l’emploi des termes :
« élevé », « cultivé », « de culture », « vrai », « précieux », « fin », « véritable », « naturel » est interdit.

Attention donc, car la valeur n’est pas la même, il faut bien regarder les mentions lors de l’achat d’un Diamant.
Pour vos diamants actuels, des experts comme moi-même, peuvent par le biais de Laboratoire vous donner la garantie que vos diamants sont bien naturels et donc ainsi préserver leur valeur patrimoniale.

C’est lors d’une revente sur le second marché, comme par exemple une vente aux enchères, que la valeur réelle du diamant naturel sera exprimée par rapport aux pierres synthétiques.

© NDC

Alors n’oubliez pas … Le diamant est rare et unique !

 

Les éditions Assouline nous présentent les créations de Silvia Furmanovich dans un très bel ouvrage.


Cette créatrice de bijoux brésilienne est visionnaire et audacieuse, elle associe les pierres précieuses à des matériaux naturels et étonnants comme des fleurs, des ailes de papillons…

Orchidée Naturelle, Diamants, Perle Tahiti, Or.
© Lorena Dini

Avec un œil d’artiste et une âme d’exploratrice, Silvia parcourt le monde à la recherche d’inspiration et traduit ses découvertes par des bijoux.

Clip d’Oreilles Papillons Marqueterie de Bois, Emeraudes, Diamants, Or. © Renatha Sant Anna

Son style nous transporte à travers le temps et l’espace, de la forêt amazonienne aux ateliers de la Renaissance, du monde naturel à l’histoire de l’ornementation.

Boucles d’Oreilles, Peintures Miniatures, Diamants, Or. © Renatha Sant Anna

Une très beau livre pour apprécier les bijoux de Silvia Furmanovich et développer son esprit créatif.

Assouline.com

Esprit Joaillerie, partenaire du Natural Diamond Council, a souhaité vous présenter les sept sociétés minières qui le constituent. Ces sociétés minières Soucieuses de préserver et protéger l’environnement et de développer le tissu économique local.

C’est donc un tour du monde que nous allons entreprendre, en commençant par la Russie avec ALROSA.

La société minière ALROSA exploite plus de 20 sites d’extraction de diamants en Russie, elle représente 27 % de la production mondiale en volume et 90 % de la production de la Russie.
ALROSA a produit 38,5 millions de carats de diamants brut en 2019.

Diamants Bruts
© ALROSA

La société opère dans la République de Sakha (Yakoutie), dans la région d’Arkhangelsk et en Afrique. La Yakoutie, où se trouvent la plupart des opérations d’ALROSA, est une région isolée de l’extrême-est de la Russie avec un climat rude mais un paysage magnifique de forêts, de rivières, de montagnes et de vallées.

© ALROSA

Avec plus de 40% de son territoire au-delà du cercle polaire arctique, la Yakoutie est peut-être la partie la plus froide de la Russie, mais elle détient les ressources naturelles les plus spectaculaires, comme les diamants.

Les diamants naturels sont rares et ils sont encore plus exceptionnels lorsque la nature leur donne de la couleur.

Diamant Naturel Brut de 236 carats.
Mine Alrosa Ebelyakh.
© NDC / ALROSA

C’est le cas de ce diamant naturel de 236 carats, vieux de 500 millions d’années cueilli dans une des mines d’Alrosa proche de la rivière Anabar en Yakoutie.

Ce gisement de diamants alluviaux revéle de très beaux diamants de couleurs dont certains ont été achetés par le célèbre joaillier Graff.

Diamant Fancy Yellow « Firebird »
© Graff

Comme ce diamant jaune de 34,17 carats qui après avoir été taillé et poli est devenu le « Firebird » de 20,69 carats, une merveille.

Récemment, la société ALROSA, membre du Natural Diamond Council, a organisé une vente aux enchéres en partenariat avec la maison Christie’s et la créatrice Anna Hu en juillet dernier.

Diamants bruns de la mine d’ALROSA en Russie au Yakutia.
© NDC / ALROSA

Cueillis de façon éthique et responsable en Russie, ces diamants ont été mis aux enchères pour apporté une aide aux pays d’extractions. « Diamonds That Care » est une noble cause qui comporte plusieurs programmes dont la construction d’écoles, de routes … et plus particulièrement pour cette vente, c’est une aide concrète pour répondre à l’épidémie de Covid19.
Anna Hu a conçu un collier autour de ce superbe diamant poire
brun-jaune de 27,02 carats.

Diamant Poire 27,02 carats.
© NDC / ALROSA

Collier en diamants de ALROSA
Réalisé par Anna Hu
Vendu par Christie’s
© NDC / ALROSA

«Les diamants ont toujours été l’expression des émotions les plus sincères», déclare Sergey Ivanov, CEO d’ALROSA.

«Nous voulons qu’ils expriment notre profond respect pour les professionnels de la santé et les actes héroïques qu’ils ont accomplis, et pour les aider ainsi que leurs familles.
Tel est le message de cette vente aux enchères».

A bientôt, à la découverte d’une nouvelle société minière éthique partenaire du Natural Diamond Council. 

naturaldiamondcouncil.com