Petra Diamonds exploite huit mines de diamants situés en
Afrique du Sud et en Tanzanie, membre du Natural Diamond Council, elle fait preuve de solides pratiques environnementales, sociales et de gouvernance.

Les diamants de Petra ont une provenance unique, ils proviennent des mines de diamants les plus importantes du monde sur le plan culturel.
Les noms Cullinan, Finsch, Koffiefontein et Williamson ont tous une riche histoire qui leur est associée, car au fil du temps, ils ont produit bon nombre des diamants les plus spectaculaires et les
plus célèbres au monde.


Diamant Brut récolté en janvier 2021.299 carats Type IIa. Mine Cullinan © Petra Diamonds

Les diamants issus de ces mines ont été présentés à la royauté, ils ont été utilisés pour commémorer des amours passionnées (comme c’est le cas avec le célèbre Taylor-Burton) et ont réalisé à la fois des chefs-d’œuvre polis historiques uniques en leur genre, ainsi que des prix records.

Cullinan, en particulier, a un éclat particulier car il est la source du plus gros diamant gemme au monde jamais récupéré: le diamant Cullinan (3106 carats brut) a été taillé pour former la grande étoile de l’Afrique et la deuxième étoile de l’Afrique, les deux plus grandes diamants taillés dans les joyaux de la couronne britannique.

La mine Cullinan est connue comme la source de très gros diamants de type II de haute qualité. Cette mine a produit plus de 800 pierres de plus de 100 carats, plus de 140 pierres pesant plus de 200 carats et plus d’un quart de tous les diamants mondiaux de plus de 400 carats !

Les mines de Petra Diamonds produisent un large choix de diamants, y compris les diamants de couleur fantaisie, les plus rares et souvent les plus précieux.

Diamant Brut Blue,
20.08 carats Type IIb.
Mine Cullinan.
© Petra Diamonds

Cullinan est réputé comme la seule source fiable de diamants bleus au monde, Williamson est connu pour ses diamants «bubblegum pink» et Finsch est connu pour ses diamants jaunes fantaisie.

Diamant Brut Pink.
32,33 carats.
Mine Williamson.
© Petra Diamonds

 

Diamants Brut Fancy Yellow. 36 carats et 43 carats. Mine Finsch.
© Petra Diamonds

Koffiefontein continue de produire des diamants blancs de qualité exceptionnelle d’une taille comprise entre 5 et 30 carats.

Pour Petra Diamonds il est important que la sécurité, la durabilité, et les décisions soient prises en gardant à l’esprit le succès à long terme de l’entreprise.

Mine Finsch
Afrique du Sud
© Petra Diamonds

Protéger et améliorer l’environnement c’est aussi ce qui maintient la valeur élevé des diamants.

petradiamonds.com

naturaldiamonds.com

Lucara Diamond Corp. est une société minière de diamants canadienne possédant une mine de production et des licences d’exploration au Botswana. Responsable, faisant partie du Natural Diamond Council, Lucara Diamond Corp. est une mine sophistiquée.


Sa mine Karowe, détenue à 100%, est l’un des principaux producteurs au monde de gros diamants de type IIA de haute qualité de plus de 10 carats.
Grace a un procédé de tri spéciale MDR (Mega Diamond Recovery) mis au point par Lucara, cette haute technologie par rayons X permet de détecter et d’extraire les plus gros diamants.
Elle a produit ainsi en 2019 le célèbre diamant Sewelô (Son nom signifie « découverte rare », en tswana, la langue parlée au Botswana), deuxième plus gros diamant brut au monde, son poids est de 1758 carats !
Cette pierre a été acquise par la maison Louis Vuitton en janvier 2021.

Lucara Diamond Corp. propose également une plate-forme de vente numérique sécurisée, Clara Diamond Solutions, positionnée pour moderniser la chaîne d’approvisionnement en diamants et assurer la provenance des diamants de la mine jusqu’au doigt.
Une possibilité unique de suivre son diamant et de connaitre son origine.

Selection de Diamants provenant de la mine Karowe
© Lucara Diamond Corp.

En tant que membre du Natural Diamond Council, Lucara Diamond Corp.
a pour objectif de maintenir et de renforcer la demande et la confiance des consommateurs dans les diamants, et de maintenir un fort accent sur la durabilité.

Cette société minière s’est engagée à minimiser les impacts négatifs tout en privilégiant les investissements durables. Son objectif est large, de la santé et de la sécurité des employés aux conditions de travail, en passant par le partenariat avec les communautés locales, l’intégrité de la chaîne d’approvisionnement, la gestion environnementale, la transparence financière et la divulgation des produits.
Un engagement à long terme qui permet des améliorations sensibles.

lucaradiamond.com

naturaldiamonds.com

Le Natural Diamond Council propose sa version française pour tout savoir sur le diamant Only Natural Diamonds.

Cette plateforme, réalisée à l’initiative des principaux producteur de diamants, invite à découvrir le diamant sous toutes ses facettes, pratique et fonctionnelle, elle est une référence pour les néophytes comme les professionnels.

© NDC

 Les sujets abordés sont aussi bien des informations nationales qu’internationales.
Actualisés régulièrement tous ces sujets sont répertoriés sous différentes rubriques : Diamants 101, L’Univers du diamant, Notre Engagement Durable, Hollywood et Culture Pop, Style et Innovation, Diamants d’Exceptions, Amour et Diamants.

Elisabeth Taylor portant sa tiare en diamants lors du festival de Cannes en 1957.
© Jack Garofalo / Paris Match via Getty Image / NDC

© Mellerio / NDC

Pour Mina El Hadraoui, Directrice France du NDC, cette plateforme de qualité est avant tout un repère d’information et de transparence :
« Notre vision pour la France, pays des grandes maisons de joaillerie, du savoir-faire et de l’excellence est de répondre aux attentes du consommateurs, de l’informer sur les enjeux cruciaux du développement durable dans notre industrie, de mettre en avant les derniers créateurs, et de partager des expériences et des histoires autour du diamant. Le diamant naturel est synonyme d’éternité. Il est naturellement choisi pour figer nos émotions, nos sentiments, nos histoires de vie et cela, depuis des siècles. Au sein du NDC, ce sont ses histoires que nous souhaitons partager avec le consommateur » 

© NDC

Un site précieux à consulter régulièrement.

naturaldiamonds.com

Membre du Natural Diamond Council, la mine RZM Murowa est une exploitation minière majoritairement à ciel ouvert, située au sud du Zimbabwe dans la province des Midlands,  sa production a débuté en 2004.

Les Kimberlites, roches diamantifères riches en magnesium et en fer, sont composées de trois filons orientés vers le nord, elles ont été datées de plus de 500 millions d’années. Elles offrent de beaux diamants qui sont généralement de grandes tailles, principalement blancs et de qualité gemme. Ces diamants sont souvent proposés pour les collections « Bridal »de la joaillerie.

© RZM MUROWA

Bruts, les diamants de la Mine RZM Murowa sont initialement triés à Harare, capitale du Zimbabwe, puis exportés vers Anvers pour y être sélectionnés et vendus à des clients internationaux.
C’est environ 1,2 millions de carats par an qui sont extraits.

En 2019, Murowa Diamonds a changé de nom pour RZM Murowa, reflétant la nouvelle orientation stratégique de l’entreprise.
Membre du Natural Diamond Council, Murowa ajoute sa voix aux discussions importantes de l’industrie du diamant ainsi qu’aux pratiques durables.

RZM Murowa a un impact positif significatif dans le pays qui va bien
au-delà de la production de diamants.
Fermement résolus à bâtir un héritage durable, la production de diamants améliore l’économie et la vie dans les collectivités et la région. De nombreux étudiants accèdent ainsi aux établissements d’enseignement supérieur du Zimbabwe.

© RZM MUROWA

La main-d’œuvre locale est hautement qualifiée et soutenue par les actionnaires. Le Zimbabwe bénéficie de projets de développement durable rendus possible grâce à des redevances et
des contributions fiscales.

Un bel exemple de diamants responsables.

murowadiamonds.com

naturaldiamonds.com

Esprit Joaillerie a rencontré Déborah Lombroso, créatrice de
Seijna Joaillerie, site de vente en ligne dédié aux diamants et écrin de créations sur mesure qui célèbrent les multiples facettes de la vie des femmes.

Comment êtes-vous devenue créatrice de bijoux ?

Bague Diamond Me
Diamants, Or Blanc.
© Seijna Joaillerie

« Il y a deux raisons à cette vocation : Tout d’abord, après une formation de gemmologue aux
Etats-Unis, des postes dans des grandes maisons de la place Vendôme et la direction artistique d’un fabricant français de bijoux, j’ai ressenti le besoin d’être libre et de créer des bijoux qui me ressemblent. J’avais besoin de respirer.

La deuxième raison est familiale. Mon arrière-grand-mère russe était une grande amatrice de bijoux et c’est une passion qu’elle m’a transmise. Quand j’étais enfant, j’ouvrais avec elle le coffret où elle rangeait ses trésors et je les essayais, on en parlait, elle me racontait d’où venait tel collier, dans quelles circonstances elle l’avait acquis ou il lui avait été offert. J’étais émerveillée. Les bijoux de mon arrière-grand-mère, c’étaient mes barbies à moi ! « 

Que représente le bijou pour vous ?

Bague Papillon
Diamants, Or Rose.
© Seijna Joaillerie

« Tout dépend si vous vous adressez à l’amatrice de bijoux ou à la créatrice.

En tant qu’amatrice, je vous répondrais qu’un bijou est toujours lié au moment où il entre dans votre vie. Et généralement ce sont des moments heureux. C’est ce qu’on appelle la valeur sentimentale et à mes yeux, elle est bien supérieure à la valeur financière.

Je vous dirais aussi qu’un bijou, c’est un moyen parmi d’autres de se sentir belle, d’avoir confiance en soi, de rayonner. Ce n’est pas pour rien qu’on parle de l’éclat d’un bijou.

En tant que créatrice, je pense qu’un bijou est le produit d’une idée et d’une inspiration, et qu’elles se matérialisent grâce à au savoir-faire unique de nos artisans. On est pile poil à la croisée des chemins entre le pur conceptuel et le pur manuel. J’adore recevoir le prototype d’un bijou que j’ai dessiné et voir mes idées prendre vie. Enfin, je voudrais mettre l’accent sur la notion de plaisir.

Un bijou c’est essentiellement du plaisir : celui d’un objet créé et fabriqué avec soin et celui Ô combien nécessaire d’aimer ce que l’on voit dans le miroir . »

Que représente le diamant naturel à vos yeux ?

« Je vais vous faire une réponse par opposition : les diamants synthétiques, ou dits de laboratoire, sont des produits industriels créés par l’homme. Leur perfection est duplicable à l’infini.

Les diamants naturels sont un miracle de la nature, de l’histoire géologique de notre planète. C’est ce qui fait leur rareté, leur beauté et leurs caractéristiques uniques.

Je comprends les arguments écologiques et éthiques en faveurs des diamants synthétiques mais depuis le processus de Kimberley et la traçabilité qu’il a mis en place, rien ne remplace à mes yeux la valeur et l’unicité d’un diamant naturel. »

Y-a-t-il un diamant qui vous fasse rêver ?

Bague Spin of Love
Diamants, Or Blanc.
© Seijna Joaillerie

« Le diamant qui me fait rêver est celui qui plaira à ma prochaine cliente ! Je ne crois pas au diamant parfait. Ou plutôt, je pense que le diamant parfait est celui qui vous correspond. Je vois régulièrement des clients qui me demandent un «D flawless» parce qu’ils ont passé un quart d’heure sur Google et qui repartent enchantés avec une pierre
« moins parfaite » mais qui correspond à leurs attentes et à leurs goûts.
Le bon diamant est celui qui vous plait, e basta ! « 

Comment achetez-vous vos diamants ?

« Je me rends régulièrement à Anvers pour y acquérir des pierres d’exception pour des bagues sur-mesure. J’achète également des lots auprès de diamantaires parisiens que je connais et avec lesquels je travaille depuis des années. Pour les pierres de plus petites tailles qu’on utilise sur les pavages, c’est moi qui demande telle ou telle qualité de pierres à mes fabricants. »

Avez-vous une anecdote autour d’une de vos créations ?

« A mes yeux, la joaillerie est toujours une histoire de rencontre. Entre le client et moi, entre le client et une pierre ou un bijou. Je pourrais vous raconter des dizaines d’anectodes parce qu’elles sont le sel de mon métier et qu’elles me motivent plus que tout.
Je vais vous raconter une des denières : j’ai reçu récemment un jeune couple de parisiens, très embarrassé par la bague de fiançailles familiale dont ils avaient hérité et que ni l’un ni l’autre n’aimaient. C’était une bague à entourage très classique, un peu « dadame », mais avec de très beaux diamants. En douce, ils m’ont demandé de la transformer pour qu’elle corresponde plus à leurs goûts.
J’ai réalisé des croquis préparatoires, une maquette en cire et la nouvelle bague a vu le jour, ils étaient ravis. Mais l’étonnant, c’est que la famille du jeune homme dont ils redoutaient tant la réaction a été enchantée aussi. Pour eux, c’est un peu comme si la bague de l’aïeule connaissait une seconde vie. Voilà, c’est aussi pour ce genre d’histoire que j’aime mon métier. »
Pouvez-vous nous présenter deux de vos créations ?

Bague Dangerous Kiss
Diamants Noirs, Or Noir.Rhodié
© Seijna Joaillerie

« Dans des styles complètement différents, mes deux créations préférées sont les bagues Dangerous Kiss et Daisy 1925.

La première parce que j’ai une passion pour les bijoux à motifs serpent, utilisés en joaillerie depuis des siècles. La Dangerous Kiss en est mon interprétation personnelle, rock et chic, déclinée en diamants et pierres de couleurs. J’avoue avor un faible pour la version diamants noirs sur or rhodié noir,
c’est un classique de Seijna.

Bague Daisy 1925
Diamants, Or Jaune
© Seijna Joaillerie

La Daisy 1925 est une bague vintage-moderne, même si ces deux termes semblent contradictoires. J’avais envie d’une bague qui ait l’air ancienne – avec notamment le diamant central taille rose – et qui en même temps soit contemporaine par ses proportions et ses finitions.

En or rose, c’est un grand succès de Seijna et je la porte régulièrement moi-même. »

Merci Déborah de nous avoir fait partager votre passion des diamants.