C’est un adorable trio de broches félines que Sarah Miller et Esprit Joaillerie souhaitent vous faire partager.

Un « Lion » en or jaune, saphir, diamants et émail attendrissant.

Un « Tigre » en or jaune, émeraudes et émail séducteur.

Enfin un « Léopard » en or jaune, émeraudes et émail rêveur.

Un lion, un tigre et un léopard signés du joaillier Fred.
En 1936 Fred Samuel ouvre à Paris et se décrit alors comme
« le Moderne Joaillier Créateur ». Il deviendra au fil des années un joaillier mondain au succès fleurissant. Ces créations séduiront notamment la princesse Grace. Incontournable joaillier des années 1950 à 1990, il rivalisera de créativité avec la Place Vendôme créant ainsi le fameux bracelet force 10. C’est dans les années 1970 que ces broches Lion, Tigre et Léopard sont réalisées. Des broches qui attirent encore et toujours les connaisseurs.

L’avis de « Duo-Expert » :

Sarah : Tous trois ont leurs personnalités, c’est un style pour chaque femme.

Charlotte : Des félins attachants avec un faible pour le … Léopard.

Lequel allez-vous adopter ?

Actuellement en vente chez Miller Paris 1er, 233 rue Saint Honoré.
www.miller.fr

Voici une adorable églantine qui a séduit Sarah Miller et
Esprit Joaillerie.

Broche Boucheron
« Eglantine »
© ejcw / Miller

Cette superbe broche « Eglantine » en or et platine est signée Boucheron. Il s’agit d’un travail délicat tant au niveau de la fleur que de la tige.

Les pétales de la fleur en or gravées sont ornées d’émail d’un rose tendre, les pistils sont quand à eux sertis de 15 diamants. La tige en platine est entièrement sertie de diamants baguettes et contraste avec le pavage de diamants brillants sur ses deux feuilles.

© ejcw / Miller

Cette création date du début des années 1960. La maison Boucheron trouve ici son inspiration d’une part chez le couturier Christian Dior, qui a créé « la femme-fleur » c’est à dire la « femme-femme » qui sera aussi le « New Look » de l’époque selon Happer’s Bazaar. Car le couturier adoucit les tenues strictes et austères de la guerre, la femme redevient plus douce, les bustes s’épanouissent telle une fleur.
D’autre part, l’émail délicat, presque liquide n’est pas sans rappeler le travail de Fabergé dont Boucheron s’inspire également pour ses broches églantines.

Broche Boucheron « Eglantine »
© ejcw / Miller

Broche Boucheron « Eglantine » Vu de Dos
© ejcw / Miller

Le résultat donne cette merveilleuse fleur d’églantier, cette rose sauvage, qui est symbole de passion et qui, dit-on, sait garder les secrets…

© ejcw / Miller

L’avis de « Duo-Expert » :

Sarah : Une très belle réalisation de Boucheron. Collectionnez-les il en existe également en bleu et jaune.

Charlotte : Une ravissante tentation printanière avec ce très beau rose.

Actuellement en vente chez Miller Paris 1er, 233 rue Saint Honoré.
www.miller.fr

Nous vous présentons avec Sarah Miller un rêve d’exotisme avec les délices de Goa.
Une parure Cartier composée d’un collier et d’une bague.

©ejcw

©ejcw

 Une création fruitée et colorée, constituée de billes d’améthyste et de corail, ponctuées de diamants. Réalisée en 2003, la maison Cartier propose ses petites billes magiques tout en mouvement, pulpeuses, qui roulent sur la peau.

DÉLICES
Par ce collier, Cartier nous offre aussi un voyage vers l’Inde et ses délices. Une création pleine de vitalité qui séduit tant par ses volumes tout en rondeur que par ses couleurs chatoyantes.

L’avis de « Duo-Expert » :

Sarah : « Les Délices de Goa c’est le plaisir du porté du bijou, souple, fluide et léger. »
Charlotte : « Cartier joue ici la couleur: l’or, le diamant, le violet translucide de l’améthyste, le rosé du corail. Un bijou très gaie et chaleureux. »

Parure Cartier
« Délices de Goa »
Collier, Boucles d’Oreilles, Bague.
©ejcw

Des délices qui sont à déguster tout au long de la journée !

DÉLICES

Actuellement chez Miller Paris 1er,  233 rue Saint Honoré.
www.miller.fr

 

Le fameux bracelet panthère de Cartier est un incontournable de la joaillerie.
Dès les années 1918, Jeanne Toussaint, créatrice chez Cartier, en a fait le mythe fondateur du joaillier, il est indissociable de la
Maison Cartier.

RARES FÉLINS
Mais saviez vous que cette maison a aussi réalisé des pièces d’exceptions avec d’autre félins qui se jouent des époques et styles, pour suivre les femmes de caractère.

RARES FÉLINS

Sarah et Charlotte sont ravies de vous faire découvrir cette création féline de Cartier, un bracelet exceptionnel représentant deux tigres face à face : le bracelet « Gengis Khan ».
Ce tête à tête entre félins est d’or, d’émail et d’émeraudes.

©ejcw

©ejcw

Intemporel, ce bijou vintage des années 1990 conserve un esprit art déco.
Les silhouettes restent sensuelles et arrogantes, So féline.

©ejcw

©ejcw

Ces tigres sont travaillés avec soin, les proportions sont étudiées avec minutie car l’expression doit rester énigmatique, leurs regards d’émeraudes donnent leur caractère.

©ejcw

©ejcw

Une pièce rare du joaillier Cartier à apprivoiser.

RARES FÉLINS

L’avis de « Duo-Expert »

Sarah : « Une très belle variation de l’iconique panthère, ces tigres nous captivent par leur grâce et leur puissance. »

Charlotte : « Un style typique, du raffinement et de l’allure !
C’est Cartier. »

Actuellement chez Miller Paris 1er, 233 rue Saint Honoré.
www.miller.fr

RARES FÉLINS

Dans cette toute nouvelle rubrique Iconic, Sarah (Directrice Miller) et Charlotte (Créatrice d’Esprit joaillerie) sont ravies de vous faire découvrir un sublime collier des années 1970 dans une ambiance sucrée très géométrique. Ce beau collier, c’est celui de la Maison Mauboussin .

©ejcw

©ejcw

Outre ses formes géométriques caractéristiques de la période, le travail du métal attire notre attention par son jeu de textures.
En effet, l’éclat brillant est maitrisé grâce à deux techniques : un aspect grainé contrastant avec l’aspect martelé qui donne du relief.

©ejcw

©ejcw

Véritable travail d’orfèvre, Mauboussin, ici artisan de l’or, soigne chaque élément de ce métal. Joaillier, il a le souci de créer un collier souple, qui se dispose parfaitement autour du cou, reflétant la lumière comme autant de petits miroirs. Pour ajouter un peu plus de mouvement à ce jeu de lumière, ces « petits miroirs »sont tout en volume.

©ejcw

©ejcw

L’avis de « Duo-Expert » :

Sarah: « Un collier typique de son époque, pour porter de l’art, du design et un savoir-faire de maître joaillier ».
Charlotte: « Ces motifs sont  typiques des années 1970, à l’esprit ludique et géométrique aussi beau à l’envers qu’à l’endroit ».

©ejcw

©ejcw

Actuellement chez Miller Paris 1er,  233 rue Saint Honoré.
http://www.miller.fr