L'OR DES PHARAONS

L’OR DES PHARAONS

Chaque été, le Grimaldi Forum Monaco produit une grande exposition thématique consacrée à un mouvement artistique majeur, à un sujet de patrimoine ou de civilisation.
Le 7 juillet prochain débutera l’exposition « L’Or des Pharaons, 2500 ans d’orfèvrerie dans l’Egypte ancienne ».

Pectoral d’Amenemhat III
Cornaline, Lapis-Lazuli, Or.
Illahoun
XIIe dynastie
Le Caire, Musée égyptien, JE 44922
© Laboratoriorosso Srl

Réservés à une élite, et en premier lieu aux dieux (offrandes, obélisques, matériel liturgique…), l’orfèvrerie et les bijoux portés par les hommes comme par les femmes sont des attributs du pouvoir.

Cette joaillerie est produite avec des matériaux précieux et des techniques élaborées. C’est une production hiérarchisée qui va des mineurs en passant par les scribes comptables de l’or, aux joailliers fabricants de bijoux pour le seul possesseur de richesses du pays, Pharaon.

Collier Large « Ousekh » à Contrepoids.
Cornaline, Feldspath, Or.
Hawara, pyramide de Néferouptah XIIe dynastie, règne d’Amenemhat III Le Caire, Musée égyptien, JE 90199
© Laboratoriorosso Srl

Dès le 3ème millénaire avant J.-C., les égyptiens savaient travailler l’or, les métaux précieux et les pierres fines.
Les Egyptiens avaient une conception de l’au-delà plutôt optimiste, ils souhaitaient prolonger dans l’au-delà leur vie terrestre et tout ce qui faisait son intérêt.
Ils étaient enterrés avec des bijoux, marqueurs de leur rang social mais également chargé d’un pouvoir protecteur.

Bracelet de Chéchanq II
Troisième Période intermédiaire, XXIIème dynastie, règne de Chéchanq I, vers 930 av. J.-C.
Lapis-Lazuli, Cornaline, Faïence Blanche, Or.
Tanis, Tombeau II, antichambre, sépulture de Chéchanq II
Le Caire, Musée égyptien, inv.JE 72184-B
© Egyptian Museum, Cairo

Les égyptiens attribuaient aux pierres fines des propriétés magiques selon leur couleur :
Le rouge de la cornaline ou du jaspe évoquait le sang qui palpite dans notre corps.
Le vert de la turquoise représentant la végétation dont le papyrus, emblématique en Egypte évoquait la santé, la jeunesse. Le bleu du lapis -lazuli évoquait le ciel étoilé et constituait la chevelure des dieux.

Masque Funéraire de Touya
Cartonnage Doré.
Vallée des Rois, tombe de Youya et Touya XVIIIe dynastie, règne d’Amenhotep III
Le Caire, Musée égyptien, JE 68967, JE 95254
© Photo : Jürgen Liepe

Dotée de nombreux gisements d’or, l’Egypte avait acquis déjà il y a cinq mille ans les techniques pour l’extraire. L’or joue un rôle très important dans la civilisation pharaonique, il avait une valeur marchande, religieuse et symbolique. Il s’échangeait selon son poids et non selon le travail des orfèvres. L’or divin éclatant comme le soleil était considéré comme la chair des dieux, divin, il donnait à Pharaon son pouvoir dans l’éternité lui assurant l’immortalité.

Bracelet de Psousennès Ier
Lapis-Lazuli, Pâte de Verre, Or.
Troisième Période intermédiaire, XXIème dynastie, règne de Psousennès Ier Tanis
Le Caire, Musée égyptien, inv. SR 1/8727, JE86027
© Egyptian Museum, Cairo

L’exposition présentera les étapes et techniques de fabrication des bijoux utilisées par les Egyptiens. Nous pourrons découvrir l’évolution des techniques à travers la typologie des bijoux et leur continuité puisque certains sont à forte valeur symbolique et sont demeurés les mêmes pendant plus de quatre mille ans.

Bracelet de Ramsès II
Lapis-Lazuli, Or.
Boubastis, Tell Basta
XIXe dynastie
Le Caire, Musée égyptien, JE 38710(a), JE 39873(a) ©Photo : Jürgen Liepe

Cette orfèvrerie antique sera dévoilée à travers les techniques, les goûts montrant les relations que l’Egypte antique entretenait avec d’autres pays et qui vont influencer les thèmes décoratifs.

Bracelet de la Reine Hétephères.
Cornaline, Turquoises, Argent.
Gizeh, tombe d’Hétephères
IVe dynastie, règne de Chéops
Le Caire, Musée égyptien, JE 53266
© Laboratoriorosso Srl

Une exposition qui nous plonge dans l’histoire de l’Egypte antique, en nous donnant une autre vision de ce qu’était l’orfévrerie et la joaillerie égyptienne antique.

L’Or des Pharaons
Grimaldi Forum Monaco
10 Avenue Princesse Grâce, 98000 Monaco

7 juillet au 9 septembre 2018