JÉRÔME TERANGI RAMBAUD PRÉSIDENT DE WORMS

JÉRÔME TERANGI RAMBAUD PRÉSIDENT DE WORMS

Esprit Joaillerie a eu le plaisir de rencontrer Jérôme Terangi Rambaud, Président de Worms, fin spécialiste des perles et un homme de conviction.

Esprit Joaillerie &
Jerôme Terangi Rambaud

La maison Worms Paris, c’est une ancienne maison de Joaillerie spécialisée dans les perles fines, une maison connue dès le début du XXème siècle pour la qualité, le savoir-faire et l’innovation de ses bijoux.
Grâce à son exigence, la société Worms est devenue, dans les années 20, le premier importateur de perles de culture en France. C’est aussi chez Worms que le fameux Samuel Fred a commencé sa carrière.

© ejcw

En 1950, François Rambaud, joaillier spécialisé dans le travail des pierres et des métaux précieux est choisi par Suzanne Worms pour prendre la direction de la maison Worms.

En 2015, Jérôme Terangi Rambaud redonne de l’énergie et de l’éclat à cette maison et à ses lettres de noblesse.

Bracelet Worms Paris
© ejcw

Que représente la perle pour vous ?

Avant tout de l’émotion. Lorsque je touche une perle, lorsque je la regarde, il y a un lien qui se crée. il y a aussi de la sensibilité et de la diversité car les perles sont polychromes.  Ni tout a fait pareil, ni tout a fait une autre, chaque personne ressent les perles différemment. Les perles ne me lassent pas. Lorsque votre oeil est exercé, vous rentrez dans la matière, fait d’infinie subtilité, et si on sait les apprécier, on découvre encore un autre univers.

Bracelet Worms Paris
© ejcw

Quelle est votre perle préférée ?

La voici. J’ai eu un coup de coeur pour cette perle magnifique de 17,8 mm. Elle est issue de l’océan Indien au nord de l’Australie.

© ejcw

Un lieu que vous aimez ?

A Tahiti, Au pied d’une cascade en pleine nature.

© JTR

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

J’adore le Tome 2 de Robinson Crusoé.

Pendentif Worms Paris
© ejcw

Une oeuvre d’art ?

Un bouddha très ancien que j’ai vu au grand palais lorsque j’avais 19 ans. J’ai dit à mon père : “je veux l’acheter”, mon père m’a répondu:  « tu es fou ! ».
C’est une oeuvre que je n’ai pas oubliée.
Il y a aussi ce tableau de maître Harlamoff qui a siégé très longtemps chez Worms rue Royale. Ce peintre est connu pour avoir peint des jeunes femmes. Le tableau plaisait beaucoup et je l’ai longtemps conservé. Lorsque j’ai souhaité racheter Worms, j’ai du le vendre.  Cela a été un déchirement de le voir partir. En même temps, avec le recul, c’est une oeuvre qui a permis à Worms de se developper.

Tableau Harlamoff
© JTR

Avez-vous une anecdote autour de la perle ?

Une photo faite en septembre 2001 avec des clients américains, un souvenir d’une récolte exceptionnelle, avec les premières estimations, nous étions les rois du monde.
Puis, il y a le 11 septembre et cette récolte a perdu près de 80% de sa valeur en 3 jours.

Cette photo me rapelle l’impermance des choses, la fragilité du monde dans lequel nous vivons.

Mais ne soyons pas triste, cela a créé aussi une forte solidarité entre marchands, entre maisons car il y a aussi des relations historiques.

© ejcw

Que peut-on vous souhaiter ?

 Que l’aventure continue !
Depuis 4 ans, je suis sur ce beau projet Worms Paris. C’est recruter des talents et allez de l’avant. Donc ce que je souhaite le plus au monde c’est que ce savoir-faire perdure.

Merci Jérôme pour ce beau et riche témoignage d’un homme passionné qui se bat pour la pérennité d’une illustre maison : la maison Worms.

Worms Paris

wormsparis.com