Articles

La Maison Chaumet présentera, du 8 mai au 18 juillet 2021, dans ses salons du 12 Vendôme, l’exposition
Joséphine et Napoléon, une histoire (extra)ordinaire.
Dévoilée à l’occasion du bicentenaire de la mort de l’Empereur,
elle revient sur les moments forts de leur vie à deux.

L’exposition Joséphine et Napoléon, une histoire (extra)ordinaire revient sur la passion hors norme et somme toute universelle de ce couple mythique. Les temps forts de leur amour sont racontés dans une mise en scène qui fait la part belle à l’émotion et évoque en filigrane l’histoire de la Maison Chaumet.

Diadème Epis de Blé
François-Regnault Nitot (1779-1853)
Diamants, Argent, Or.

Dans le Salon Chopin, classé, donnant sur la place Vendôme, ce sont les débuts parisiens de cette romance sous le Directoire et le Consulat que l’on découvre, avant de revivre le sacre, où le couple impérial est à son zénith. L’exposition revient également sur le destin de Joséphine, sa personnalité et son intimité, mais aussi sur la vie d’apparat du couple.

Parure Attribuée à Nitot
Malachite, Perles, Ecaille de Tortue, Or. Circa 1810.
Collection fondation Napoléon

Enfin, au- delà des enjeux de descendance et de leur séparation, l’éternité de l’amour de Joséphine et Napoléon est mise en lumière, depuis ses prolongements dynastiques jusqu’à la Maison Chaumet, qui ne cesse de faire vivre cette passion dans ses créations.

Paires de Boucles d’Oreilles attribuée à Nitot
Perles Fines, Or, Argent, Début du XIXe siècle , Paris.
Musée du Louvre, Paris, France.

Ce sera l’occasion de découvrir plus de 150 pièces de joaillerie, tableaux et objets d’art issus du patrimoine de Chaumet mais également de prêts de collectionneurs privés et d’institutions.

Save the Date !

Chaumet
12, place Vendôme
75001 Paris
Exposition gratuite
Ouverte au public sur réservation.

Brigitte Péry a dirigé un des plus grands ateliers de haute joaillerie, l’Atelier Péry. Le savoir-faire et l’excellence de cette maison ont séduit les plus grands joailliers comme Bulgari, Boucheron, Lacloche, Mauboussin, Van Cleef & Arpels … Brigitte, par son regard, la qualité de ses pièces, a enrichi le mythe de la Place Vendôme.
Un made in France dont nous pouvons être fier.
Avec Esprit Joaillerie, Brigitte Péry entrouvre le livre des ses années ateliers pour partager ses passions et anecdotes.

Brigitte Péry &
Esprit Joaillerie

Quelle est votre pierre préférée ?

L’Émeraude. Le vert m’attire, j’aime le jardinage, c’est une passion qui me rapproche de la nature. Alors l’émeraude est ma pierre préférée.

Bulgari
Bague
Émeraude, Diamants.
Vers 1970

Un bijou qui me fait rêver ?

Un bijou avec un diamant jaune. Même si j’adore l’émeraude, je ne suis pas insensible au diamant jaune. Cette pierre me fait penser au soleil. Le bijou qui me fait rêver, ce serait une belle bague sertie d’un diamant jaune taille émeraude.

Graff

Comment vous est venue la passion du bijou ?

Cette passion est venue par hasard. Lorsque j’ai rejoint l’atelier de mon père en 1975, j’ai tout de suite été passionnée par cet environnement.
Il fallait que je comprenne ce métier. C’est une grande curiosité qui m’a guidé et m’a poussé à développer l’atelier. J’aime les bijoux, les pierres, l’atelier. Fabriquer c’est passionnant, d’autant plus lorsque l’on travaille pour la Place Vendôme. Car il faut toujours se dépasser et proposer quelque chose de plus beau, inventer de nouvelles choses, c’est l’excellence. La création d’un bijou, c’est aussi du temps et l’ évolution de la création est aussi passionnante. C’est comprendre que parfois il faut une quarantaine de dessins pour réaliser un bijou exceptionnel. surveiller, regarder, discuter, ce sont toutes ces étapes créatives qui sont extraordinaires. Les hommes et femmes sont aussi captivants, c’est une relation intense de confiance.

Gravure
Outils de Joailliers

Un lieu qui vous inspire ?

La mer, elle m’emmène vers un espace de liberté.
Où bien … un feu de cheminée, j’aime voir danser les flammes dans une cheminée, je rêve …

Gouaché Atelier Péry

Une lecture que vous n’avez pas oublié ?

Je ne suis pas une grande lectrice, cependant les livres qui parlent de prisons me touchent. Un sujet difficile, pourtant il me passionne. C’est le fait d’être dans un espace clos, de penser aux personnes qui y vivent.

Un musique que vous écoutez ?

En ce moment « Les puritains de Bellini », l’opéra.

Publicités Anciennes Mauboussin et Boucheron

Une oeuvre d’art ?

Les icônes. J’aime beaucoup les icônes, les icônes de la Vierge-Marie, Saint-Christophe … Je garde un beau souvenir des monastères grecs, c’est une atmosphère qui m’a marquée.

Gouaché Atelier Péry

Une création inattendue de l’atelier Péry  ?

Un pendentif pour Van Cleef & Arpels en forme de lune avec un rubis serti à l’endroit de l’alunissage d’Apollon XI. C’était à l’occasion du premier pas de l’homme sur la Lune, Neil Armstrong.
Il y a eu aussi des broches poupées dont les petites jupes représentaient les provinces françaises, réalisées pour la maison Van Cleef et Arpels.
Et ce très beau collier pour Van Cleef et Arpels réalisé pour
Jacqueline Auriol, la première femme pilote d’essai en France qui a franchit le mur du son.

Collier « Avion » ayant appartenu à
Jacqueline Auriol
Diamants, Or. 1956
Van Cleef & Arpels

Un bijou qui ne vous quitte pas ?

Une bague de petit doigt, j’adore les bagues de petits doigt et les boucles d’oreilles.

Que peut-on vous souhaiter ?

J’aimerais voyager d’une façon plus détendue. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie pour des raisons professionnelles, j’aimerais avoir un regard plus libre sur mes voyages.
Le Kenya et le Tibet sont deux pays qui m’attirent, peut être que la vie va m’apporter cela.

Merci Brigitte pour ce voyage dans l’histoire de la
Place Vendôme.

Esprit Joaillerie et la Maison Miller vous propose un voyage dans le temps, à l’époque Art Déco sur un air de charleston.

Cette période de l’Art Déco débute vers la fin de l’année 1910 jusqu’en 1939. Elle prend son nom de la première exposition internationale des arts décoratifs qui eut lieu en 1925 à Paris. Pendant 6 mois cette manifestation affichera conjointement l’architecture extérieure et la décoration intérieure. N’ayant pas l’ampleur de l’exposition universelle, elle réunit cependant pas moins de 21 pays qui ont comme parti pris, l’innovation.

© Cparama.com

© Cparama.com

Ce début du XXème siècle est marqué par un esprit de liberté, les artistes novateurs sont nombreux. Dans tous les domaines, peinture, littérature, musique, mode ou joaillerie s’exprime ce sentiment.

Fernand Léger "Les Clés" 1928 © DR

Fernand Léger
« Les Clés » 1928
© DR

Vers 1905, le style Art Nouveau si exhubérant qui lui précède perd de son aura, ce « style nouille » laisse la place à une forme d’art plus rigoureuse, symétrique et colorée car le monde se veut plus moderne.

© ejcw

© ejcw

 Cette mode faite de lignes bien nettes, de fleurs stylisées et de motifs  géométriques est résolument fonctionnelle.
Le poète Paul Géraldy dira : « l’Art Déco retrouve le sens de la vie, progresse vers sa perfection et atteint à une rigueur, à une unité, à un style digne de nos plus grandes époques. »

Véritable manifeste de la modernité, l’architecture est sobre et géométrique, elle retrouve donc son équilibre.

© ejcw

© ejcw

L’Art Déco s’impose en premier lieu dans les endroits où s’expriment les idées, les lieux de spectacles.
La façade des Folies Bergères, inscrite à l’inventaire des monuments historiques, réalisée par le sculpteur Maurice Picaud dit Pico en est un célèbre exemple.

© ejcw

© ejcw

On y voit la célèbre danseuse et mannequin russe, Lila Nikolska, dans le pur style Art Déco.

© ejcw

© ejcw

Le Grand Rex, une des plus grande salle de Paris, ouvre en 1934 avec une architecture emprunté au Radio City Music Hall de New York. Ce lieu mythique du cinéma parisien offre une façade imposante, ses concepteurs Auguste Bluysen, John Eberson et Henri-Edouard Navarre ont conçu un Art Déco du gigantisme, une mise en scène qui séduira le tout Paris.

© ejcw

© ejcw.

« La Coupole » célèbre café parisien, accueille les artistes et intellectuels des années folles, on y côtoie alors Jean Cocteau, Foujita, Giacometti, Zadkine, Man Ray, Aragon, Joséphine Baker…

La Coupole en 1930 © La Coupole / Flo

La Coupole en 1930
© La Coupole / Flo

Véritable trésor de l’Art Déco les « piliers » sont représentatif du lieu. Au nombre de 27, ces piliers sont recouvert de marbres et mosaïques, d’inspirations cubiste. Ils témoignent d’une époque où 27 peintres fidèles de la bohème de Montparnasse ont laissé leur empreintes.

Pilier "Dubreuil"

Pilier « Dubreuil »

La Coupole en 2017 Vue de la Salle et des Piliers.

La Coupole en 2017
Vue de la Salle et des Piliers.

Pour aller dans ces hauts lieux de la vie parisienne, il fallait suivre le style en vogue. Le milieu de la mode a tout de suite interprété ce nouveau courant proposant de nouvelles toilettes, un style « garçonne ». Les cheveux sont courts, ondulés coiffés d’un chapeau porté très bas sur le front.

Portrait de Elsa Schiaparelli par Man Ray 1933

Portrait de
Elsa Schiaparelli par Man Ray 1933

Publicité Chanel 1926 © Vogue

Publicité Chanel
1926
© Vogue

Dessin de modèle pour la Maison Jeanne Lanvin. 1920. Marguerite Porracchia © Photo Les Arts Décoratifs, Paris

Dessin de modèle pour la Maison Jeanne Lanvin. 1920. Marguerite Porracchia
© Photo Les Arts Décoratifs, Paris

Il s’agit de rester féminine, du confort mais avec du style!
Les robes sont précieuses, fluides et actives, les matières comme la soie, les plumes ou les fourrures sont prisées.

Paul Poiret, 1924. Robe Satin de soie, broderie de lame argent, fourrure de chinchilla, velours de soie. © Les Arts Décoratifs Paris / Jean Tholance. ADAGP, Paris

Paul Poiret, 1924.
Robe Satin de soie, broderie de lame argent, fourrure de chinchilla, velours de soie.
© Les Arts Décoratifs Paris / Jean Tholance. ADAGP, Paris

A cette époque les couturiers jouent un rôle influent, car créer une tenue est un moyen de s’exprimer. Cette importance de la mode est depuis lors toujours aussi présente.
L’élégance de la Parisienne faisait donc son existence ! Le snobisme pousse jusque dans les intérieurs où les noms comme : Bourdelle, Brandt, Catteau, Daum, Perriand, Poiret, Puiforcat, Ruhlmann, Sandoz…était garant de bon goût et d’un bon statut social.
On se doit d’être à la hauteur de ce « style total », ce que l’on exhibe à l’extérieur doit être comme son intérieur, élégant.

Charles Catteau 1924.

Charles Catteau 1924.

Puiforcat Légumier Argent, Jade. Vers 1925. ©Photo Les Arts Décoratifs, Paris/Jean Tholance.

Puiforcat
Légumier Argent, Jade.
Vers 1925.
©Photo Les Arts Décoratifs, Paris/Jean Tholance.

Baccarat Service Jets d'eau.1925 Présenté à l'exposition internationale des Arts décoratifs et industriels de Paris ©Patrick Schuttler / Baccarat

Baccarat
Service Jets d’eau.1925
Présenté à l’exposition internationale des Arts décoratifs et industriels de Paris
©Patrick Schuttler / Baccarat

Puiforcat Vers 1930 Pendulette Serre-Livre Argent, Marbre Rouge.

Puiforcat
Vers 1930
Pendulette Serre-Livre
Argent, Marbre Rouge.

Jean Dunand 1926 Manteau de Cheminée Bois Laqué Noir, Rouge et Brun, Coquille d'Oeuf © Sothebys

Jean Dunand 1926
Manteau de Cheminée
Bois Laqué Noir, Rouge et Brun, Coquille d’Oeuf
© Sothebys

Émile-Jacques Ruhlman Paire de Fauteuils "Crapaud" 1925 © Sothebys

Émile-Jacques Ruhlman
Paire de Fauteuils « Crapaud » 1925
© Sothebys

Vase Daum 1930

Vase Daum 1930

Max Le Verrier Panthère. 1925. © Bohnams

Max Le Verrier
Panthère. 1925.
© Bohnams

Edgar Brandt, Paravent. Vers 1930. © Atelier Forge & Design

Edgar Brandt, Paravent. Vers 1930.
© Atelier Forge & Design

L’art est perçu comme un moyen de vendre plus de production et où les progrès technologiques permettent une reproduction et une standardisation des objets.

Hochet pour Bébé Argent. Vers 1925 © ejcw

Hochet pour Bébé
Argent. Vers 1925
© ejcw

Vase Vers 1920

Vase
Vers 1920

Les accessoires de mode sont très répandus. Les poudriers luxueux, étuis à cigarettes, éventails, rivalisent avec les bijoux. Considérés comme un luxe, ils réhaussent le style.

Éventail Le Bon Marché (grand magasin parisien) 1925-1930 © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Éventail Le Bon Marché (grand magasin parisien)
1925-1930
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Cartier Vanity Case Vers 1925 Onyx, Diamants, Or. © Christies

Cartier
Vanity Case Vers 1925
Onyx, Diamants, Or.
© Christies

Raymond Templier Étui à Cigarette, 1930. © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Raymond Templier
Étui à Cigarette, 1930.
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Les bijoux de cette époque sont audacieux, éblouissants et souvent ludiques. Emprunts de nouveauté eux aussi, et cadencés par les créations de Jean Després, Jean Dunan, Suzanne Belperron, Boivin ou encore Raymond Templier.

Jean Després Bague Aigue-Marine, Diamants, Or, Platine. 1937. © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Jean Després
Bague Aigue-Marine, Diamants, Or, Platine.
1937.
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Jean Dunand Bracelet Laque, Argent. 1924. © Sothebys

Jean Dunand
Bracelet Laque, Argent.
1924.
© Sothebys

Boivin Bracelet Cristal de Roche, Hématite, Or. 1930. © Sothebys

Boivin
Bracelet Cristal de Roche, Hématite, Or. 1930.
© Sothebys

Suzanne Belperron Broche Quartz Fumé, Saphirs Jaunes, Citrines, Or. 1935 © Sothebys

Suzanne Belperron
Broche Quartz Fumé, Saphirs Jaunes, Citrines, Or. 1935
© Sothebys

Jean Fouquet et Charles Girard. 1937. Bracelet Topaze, Or. ©Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance.

Jean Fouquet et Charles Girard. 1937.
Bracelet Topaze, Or.
©Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance.

Cette génération de bijoutiers s’inspire du cubisme, parfois du constructivisme russe pour donner des lignes épurées et architecturées.
Le bijou devient alors une sculpture.

Raymond Templier Broche Cristal de Roche, Onyx, Diamants, Platine. 1937 © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Raymond Templier
Broche Cristal de Roche, Onyx, Diamants, Platine.
1937
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Raymond Templier Bague Diamants, Platine. 1937 © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Raymond Templier
Bague Diamants, Platine.
1937
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Robert Mallet Steven Fonde en 1929 avec René Herbst, Stevens, Raymond Templier, Jean Puiforcat, Hélène Henry et Pierre Chareau l’Union des Artistes Modernes. Les membres de ce mouvement s’émancipent des notions décoratives pour se concentrer sur la fonction, la structure, exploiter de nouvelles matière et nouvelles techniques afin de les adapter à une vision moderne et revalorisée des arts décoratifs.

Les progrès techniques et scientifiques apportent de la vitalité, les bijoux empruntent alors à la mécanique et boulons, roulement à bille font partie intégrante du bijoux.

Jean Fouquet Bracelet "Roulement à billes" Métal Chromé, Ébonite. 1931.

Jean Fouquet
Bracelet « Roulement à billes » Métal Chromé, Ébonite. 1931.

Jean Després Bague Argent. Vers 1935

Jean Després
Bague Argent.
Vers 1935

Toujours plus modernes et surprenants, les joailliers se veulent aussi accessibles et il n’est pas rare de trouver des matériaux innovants comme l’argent, l’acier, l’aluminium, la bakélite, l’ébène, l’écaille et même le plastique. Y sont associées des pierres comme la topaze, la citrine, l’améthyste, le cristal de roche, l’émail ou encore le galuchat.

Gérard Sandoz Bague Argent, Or, Émail. 1928 © Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Gérard Sandoz
Bague Argent, Or, Émail.
1928
© Photo Les Arts Décoratifs /Jean Tholance

Jean Després Argent, Or, Galuchat. © Primavera Gallery

Jean Després
Argent, Or, Galuchat.
© Primavera Gallery

Mais si l’art Déco apprécie la simplicité, il est aussi précieux, le style habituellement géométrique, voir abstrait laisse parfois paraitre des éléments réalistes comme des fleurs qui sont alors juste suggérées. Les coiffures découvrent les oreilles laissant ainsi une grande possibilité de création, des longs pendants aux boucles d’oreilles clip qui font leur apparition. Comme dans cette composition typique de l’Art Déco, où l’on voit une paire de boucles d’oreilles en platine sertie de diamants et une bague en platine sertie de diamants et d’onyx.

Maison Miller

Maison Miller

Maison Miller © ejcw

Maison Miller
© ejcw

Maison Miller Bague Diamants, Onyx, Platine. Vers 1925.

Maison Miller
Bague Diamants, Onyx, Platine. Vers 1925.

La « joaillerie blanche » est également très en vogue, en platine, sertie de diamants, leur géométrie permettait de multiples combinaisons.

Maison Miller Bracelets Art Déco Diamants, Platine. © ejcw

Maison Miller
Bracelets Art Déco
Diamants, Platine.
© ejcw

Maison Miller Broche Mauboussin Diamants, Platine. Vers 1929.

Maison Miller
Broche Mauboussin
Diamants, Platine.
Vers 1929.

A ces grands classiques de l’Art Déco de grands orfèvres français réalisent de véritables oeuvres d’arts miniatures, c’est aussi un triomphe de la couleur.

Boucheron Broche Jade, Lapis-Lazuli, Corail, Turquoise, Diamants, Platine. 1925 © Boucheron

Boucheron
Broche Jade, Lapis-Lazuli, Corail, Turquoise, Diamants, Platine. 1925
© Boucheron

Jacques Lacloche Bracelet Saphir, Diamants, Émail, Or, Platine 1935. © Sothebys

Jacques Lacloche
Bracelet Saphir, Diamants, Émail, Or, Platine
1935.
© Sothebys

Boucheron 1931 Bracelet Inspiration Africaine. Malachite, Ivoire, Purpurine, Or. © Sothebys

Boucheron 1931
Bracelet Inspiration Africaine.
Malachite, Ivoire, Purpurine, Or.
© Sothebys

Toujours géométriques, certaines réalisations présentent parfois une inspiration égyptienne ou orientale, un goût pour l’ailleurs, la mode est aux voyages.

Affiche Voyage Transatlantique du Paquebot Normandie.

Affiche Voyage Transatlantique du Paquebot Normandie.

Cartier Bracelet "Tutti Frutii" 1930 Rubis, Émeraudes, Saphires, Diamants, Platine. © Cartier

Cartier
Bracelet « Tutti Frutii »
1930
Rubis, Émeraudes, Saphires, Diamants, Platine.
© Cartier

Van Cleef & Arpels. Bracelet inspiré de la tombe de Toutânkhamon. Diamants, Rubis, Émeraudes, Saphirs, Onyx, Platine. 1924. © Van Cleef & Arpels

Van Cleef & Arpels.
Bracelet inspiré de la tombe de Toutânkhamon.
Diamants, Rubis, Émeraudes, Saphirs, Onyx, Platine. 1924.
© Van Cleef & Arpels

Van Cleef & Arpels Broche Inspiration Chinoise. Émeraudes, Saphirs, Rubis, Diamants, Onyx, Platine. 1924 © Van Cleef & Arpels

Van Cleef & Arpels
Broche Inspiration Chinoise.
Émeraudes, Saphirs, Rubis, Diamants, Onyx, Platine. 1924
© Van Cleef & Arpels

L’Art Déco reste un des styles les plus admirés du XX ème siècle.

Cette visite se termine, en gardant à l’esprit que le passé est sans cesse à redécouvrir et que le bijou suit l’histoire. On ne peut le comprendre que si l’on connait l’époque à laquelle il a été créé. Nous nous retrouverons très prochainement pour une nouvelle tendance…

ART DÉCO

Le salon Mes Créateurs Joailliers 2016, qui se termine ce soir, a été une fois encore l’occasion d’apprécier la création, le savoir-faire et le Made in France.

Myrtille Mousson en compagnie des membres du Jury du Savoir-faire et de la création.

Myrtille Mousson en compagnie des membres du Jury du Savoir-faire et de la création.

 Trois prix ont été décernés pour le concours #monbijouprefere, le prix du savoir-faire, le prix de la création et celui des internautes.

Myrtille Mousson en compagnie des lauréats : Karen Gay, Atelier Van Tesch et Sanlys. © Wlad Simitch

Myrtille Mousson en compagnie des lauréats : Karen Gay, Atelier Van Tesch et Sanlys.
© Wlad Simitch

Karen Gay "Out In Space" Pour le prix de la Création

Karen Gay « Out In Space »
Pour le prix de la Création

Atelier Van Tesch "le Voyage de Mercator" Pour le prix des internautes

Atelier Van Tesch « le Voyage de Mercator »
Pour le prix des internautes

Sanlys "Mon Voyage" Pour le prix du Savoir-Faire

Sanlys « Mon Voyage »
Pour le prix du Savoir-Faire

Esprit Joaillerie s’est entretenu plus longuement avec Pascal Jacquot créateur de Sanlys lauréat du prix du savoir-faire pour sa création
« Mon Voyage » :

MES CRÉATEURS JOAILLIERS 2016
La boussole est un instrument ancien, fait pour aider le voyageur.
Nous l’avons conçue avec des outils modernes et des matériaux prestigieux pour voyager dans l’univers de la joaillerie.
Nous avons pris soin de sa réalisation, c’est le travail de compagnons, d’amis.
Sanlys est un atelier de passionnés.
Cette boussole, c’est le reflet de notre savoir-faire, le serti, le poli et la gravure que mon fils a réalisé.
Quel est votre pierre préférée ?
Le diamant.
J’aime cette pierre, j’aimerai en mettre sur tous les bijoux.
Le bijou est aboutit avec de la lumière, des diamants.
Y-at-il un lieu qui vous inspire ?
Une ville italienne, Venise, c’est magnifique.
Une autre de vos réalisations à faire partager ?
La bague « Hina ».

Sanlys Bague "Hina" Perle Tahiti, Diamants, Or

Sanlys Bague « Hina »
Perle Tahiti, Diamants, Or

Ce salon a été également l’occasion d’apprécier la passion d’Anna Tabakhova auteure du livre
« Le fermoir en bijouterie, 4000 ans d’histoires »

MES CRÉATEURS JOAILLIERS 2016

et celle de Patrick Voillot, chasseur de pierres, grâce à leur conférence.

MES CRÉATEURS JOAILLIERS 2016

© Wlad Simitch

© Wlad Simitch 

Esprit Joaillerie a également interviewé deux visiteurs en leur demandant ce qu’ils attendaient d’un bijou de créateur ?

– Marc L : « Je suis venu pour voir d’autres bijoux, des idées et pour surprendre mon amie.
J’hésite entre un pendentif saphir et une bague.
Ce que j’ai pu voir me plait, et j’ai apprécié de parler avec la créatrice, c’est que j’aime, parler avec la personne qui fabrique le bijou que je vais offrir ».

MES CRÉATEURS JOAILLIERS 2016

– Pauline B : « Une belle bague, avec des formes classiques mais qui soit différente de ce que je vois chez les joailliers.
Un bijou de créateur c’est un bijou avec des idées. »

© Wlad Simitch

© Wlad Simitch

Merci à Myrtille Mousson d’organiser de si belles rencontres faites de créations, de voyages et de rêves et d’agrandir notre regard sur la joaillerie.

© François Lollichon

© François Lollichon

Nous poursuivons notre voyage pour l’édition 2017 qui nous offrira le « Solitaire de demain » prochain thème du concours #monbijouprefere.

MES CRÉATEURS JOAILLIERS 2016

 

Mes Créateurs Joailliers
4 place saint Germain-des-Près 75006 Paris

La créatrice de bijoux Nathalie Bonnemaille fait découvrir à Esprit Joaillerie ses dernières créations joaillières, sa collection Extra.

NATHALIE BONNEMAILLE EXTRA MÉTÉORITE

Une inspiration entre la matière Extraterrestre et la matière Extraordinaire.
Nathalie assemble deux univers, le ciel et la terre, un précieux mélange de météorites, pierres du ciel, avec l’or, élément terrestre.

Pendentif or jaune, Météorite Pallasite.

Pendentif or jaune, Météorite Pallasite.

Pendentif or jaune, Météorite Lunaire

Pendentif or jaune, Météorite Lunaire

Pendentif or jaune, Météorite Lunaire, Diamants.

Pendentif or jaune, Météorite Lunaire, Diamants.

Pendentif or gris, Météorite, Diamant.

Pendentif or gris, Météorite, Diamant.

Pendentif or gris, Météorite Pallasite.

Pendentif or gris, Météorite Pallasite.

 

Merci Nathalie pour ces bijoux étonnants entre Terre et Étoiles, une harmonie de la nature comme vous l’aimez.

Atelier Si t’es d’or
Nathalie Bonnemaille
65 rue Granges 25000 Besançon
33 3 81 82 06 64

http://www.sitesdor.fr