Articles

Esprit Joaillerie a eu le plaisir de rencontrer Jérôme Terangi Rambaud, Président de Worms, fin spécialiste des perles et un homme de conviction.

Esprit Joaillerie &
Jerôme Terangi Rambaud

La maison Worms Paris, c’est une ancienne maison de Joaillerie spécialisée dans les perles fines, une maison connue dès le début du XXème siècle pour la qualité, le savoir-faire et l’innovation de ses bijoux.
Grâce à son exigence, la société Worms est devenue, dans les années 20, le premier importateur de perles de culture en France. C’est aussi chez Worms que le fameux Samuel Fred a commencé sa carrière.

© ejcw

En 1950, François Rambaud, joaillier spécialisé dans le travail des pierres et des métaux précieux est choisi par Suzanne Worms pour prendre la direction de la maison Worms.

En 2015, Jérôme Terangi Rambaud redonne de l’énergie et de l’éclat à cette maison et à ses lettres de noblesse.

Bracelet Worms Paris
© ejcw

Que représente la perle pour vous ?

Avant tout de l’émotion. Lorsque je touche une perle, lorsque je la regarde, il y a un lien qui se crée. il y a aussi de la sensibilité et de la diversité car les perles sont polychromes.  Ni tout a fait pareil, ni tout a fait une autre, chaque personne ressent les perles différemment. Les perles ne me lassent pas. Lorsque votre oeil est exercé, vous rentrez dans la matière, fait d’infinie subtilité, et si on sait les apprécier, on découvre encore un autre univers.

Bracelet Worms Paris
© ejcw

Quelle est votre perle préférée ?

La voici. J’ai eu un coup de coeur pour cette perle magnifique de 17,8 mm. Elle est issue de l’océan Indien au nord de l’Australie.

© ejcw

Un lieu que vous aimez ?

A Tahiti, Au pied d’une cascade en pleine nature.

© JTR

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

J’adore le Tome 2 de Robinson Crusoé.

Pendentif Worms Paris
© ejcw

Une oeuvre d’art ?

Un bouddha très ancien que j’ai vu au grand palais lorsque j’avais 19 ans. J’ai dit à mon père : “je veux l’acheter”, mon père m’a répondu:  « tu es fou ! ».
C’est une oeuvre que je n’ai pas oubliée.
Il y a aussi ce tableau de maître Harlamoff qui a siégé très longtemps chez Worms rue Royale. Ce peintre est connu pour avoir peint des jeunes femmes. Le tableau plaisait beaucoup et je l’ai longtemps conservé. Lorsque j’ai souhaité racheter Worms, j’ai du le vendre.  Cela a été un déchirement de le voir partir. En même temps, avec le recul, c’est une oeuvre qui a permis à Worms de se developper.

Tableau Harlamoff
© JTR

Avez-vous une anecdote autour de la perle ?

Une photo faite en septembre 2001 avec des clients américains, un souvenir d’une récolte exceptionnelle, avec les premières estimations, nous étions les rois du monde.
Puis, il y a le 11 septembre et cette récolte a perdu près de 80% de sa valeur en 3 jours.

Cette photo me rapelle l’impermance des choses, la fragilité du monde dans lequel nous vivons.

Mais ne soyons pas triste, cela a créé aussi une forte solidarité entre marchands, entre maisons car il y a aussi des relations historiques.

© ejcw

Que peut-on vous souhaiter ?

 Que l’aventure continue !
Depuis 4 ans, je suis sur ce beau projet Worms Paris. C’est recruter des talents et allez de l’avant. Donc ce que je souhaite le plus au monde c’est que ce savoir-faire perdure.

Merci Jérôme pour ce beau et riche témoignage d’un homme passionné qui se bat pour la pérennité d’une illustre maison : la maison Worms.

Worms Paris

wormsparis.com

Pour ce mois d’avril, Esprit Joaillerie a eu le plaisir de rencontrer Fréderic Mané. Fameux designer, il collabore avec les célèbres maisons de la Place Vendôme pour réaliser de somptueuses pièces de haute joaillerie. Frédéric a l’art de raconter l’imaginaire, les histoires s’expriment avec ses bijoux.

Quelle est votre pierre préférée ?

L’opale, c’est un monde flottant qui se raconte à l’intérieur de cette pierre. C’est l’expression de l’infiniment grand, l’opale a beaucoup de vie.

Frédéric Mané
Bague « Anse de Paulilles »

Un bijou qui vous fait rêver ?

Une couronne pour un sacre.
Plus précisément, celle que j’aimerais réaliser pour un monarque.

Frédéric Mané pour Mathon Paris
Dessin Collier « Envol »

Une demande particulière ?

Celle d’une femme qui m’a commandé une bague car elle souhaitait représenter un événement étonnant, sa rencontre avec des extraterrestres . C’est une demande particulière d’autant que cette cliente est tout à fait classique, mondaine et très réfléchie.
Elle souhaitait exprimer son amour pour cette rencontre « extra-terrestre ».

Frédéric Mané
Bague « Galactica »

Un lieu qui vous inspire ?

Anse de Paulilles, c’est la dernières crique avant l’Espagne à un endroit où les pyrénées se jettent dans la mer. C’est superbe, la montagne rencontre la mer, c’est un lieu qui m’inspire.

Crédit Le Figaro

Un objet qui ne vous quitte pas ?

Mes calices ! Ils m’accompagnent même lors de mes déplacements à l’étranger. Pour des présentations de joaillerie, je dois réaliser des dessins et à chaque fois mes calices sont du voyage. J’y mets mes crayons mes plumes d’oies, mes encres. Ce sont des objets que j’aime anciens ou modernes, ils ont tous une histoire.

Oeuvre d’art ?

Les éléphants à pattes d’araignée de Dali qui portent un palais sur le dos.

Salvador Dali

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

Alice aux pays des merveilles. Ce livre est la clé de beaucoup de choses.

Frédéric Mané
Dessin « Cheval de Feu » récompensé par le ministère chinois de la culture. Pièce Unique.

Une musique que vous écoutez ?

La Sarabande de Georg Friedrich Haendel. C’est la musique du film Barry Lyndon, qui me passionne. Il y a beaucoup de scènes éclairées à la bougie et cela crée une atmosphère fascinante.

Frédéric Mané
Bague Banzai
© F Mané

Comment pensez-vous un bijou ?

Il y a tout d’abord la rencontre avec le client qui m’exprime ses souhaits. Je dois réaliser ce souhait, m’inspirer de l’imaginaire et proposer un dessin. Ensuite la pièce suit une réalisation précise. Tout est détaillé, le poids des pierres, les nuances de couleurs, le sertissage, pour qu’il y ait une fidélité absolu au niveau de mon dessin. Ce dessin de joaillerie a pour vocation d’être autant artistique que technique, car le véritable luxe est une promesse tenue.

Frédéric Mané pour Mathon Paris
Dessin Bague « Galapagos »

Je travaille avec des ateliers de haute-façon, ce sont des univers magnifiques fait d’équipes passionnées qui façonnent dans les règles de l’art.

Frédéric Mané pour Mathon Paris

Frédéric Mané pour Mathon Paris
Bague « Galalpagos »

 Ainsi, lorsque je dépose sur le gouaché final le bijou enfin réalisé, il doit être en tout point parfaitement identique, dans le cas contraire mon expertise de designer joaillier ne se résumerait qu’à émettre des idées sans vraiment en maîtriser la finalité esthétique et technique.
Il se crée alors un lien de confiance et je reste honoré par la fidélité de mes clients.

L’esprit créatif de Frédéric a imaginé pour Pâques de superbes oeufs porte bonheur pour la manufacture de Longwy.

Frédéric Mané pour Longwy
Oeuf Porte-Bonheur « Oracle »

Et pour les plus gourmands, dont Esprit Joaillerie fait parti, une étonnante édition réalisée en chocolat saura également nous inspirer.

Frédéric Mané Édition Oeuf des Experts Pâtissiers de Lorraine

Frédéric Mané
Sur Rendez-Vous

fredericmane.com

Brigitte Péry a dirigé un des plus grands ateliers de haute joaillerie, l’Atelier Péry. Le savoir-faire et l’excellence de cette maison ont séduit les plus grands joailliers comme Bulgari, Boucheron, Lacloche, Mauboussin, Van Cleef & Arpels … Brigitte, par son regard, la qualité de ses pièces, a enrichi le mythe de la Place Vendôme.
Un made in France dont nous pouvons être fier.
Avec Esprit Joaillerie, Brigitte Péry entrouvre le livre des ses années ateliers pour partager ses passions et anecdotes.

Brigitte Péry &
Esprit Joaillerie

Quelle est votre pierre préférée ?

L’Émeraude. Le vert m’attire, j’aime le jardinage, c’est une passion qui me rapproche de la nature. Alors l’émeraude est ma pierre préférée.

Bulgari
Bague
Émeraude, Diamants.
Vers 1970

Un bijou qui me fait rêver ?

Un bijou avec un diamant jaune. Même si j’adore l’émeraude, je ne suis pas insensible au diamant jaune. Cette pierre me fait penser au soleil. Le bijou qui me fait rêver, ce serait une belle bague sertie d’un diamant jaune taille émeraude.

Graff

Comment vous est venue la passion du bijou ?

Cette passion est venue par hasard. Lorsque j’ai rejoint l’atelier de mon père en 1975, j’ai tout de suite été passionnée par cet environnement.
Il fallait que je comprenne ce métier. C’est une grande curiosité qui m’a guidé et m’a poussé à développer l’atelier. J’aime les bijoux, les pierres, l’atelier. Fabriquer c’est passionnant, d’autant plus lorsque l’on travaille pour la Place Vendôme. Car il faut toujours se dépasser et proposer quelque chose de plus beau, inventer de nouvelles choses, c’est l’excellence. La création d’un bijou, c’est aussi du temps et l’ évolution de la création est aussi passionnante. C’est comprendre que parfois il faut une quarantaine de dessins pour réaliser un bijou exceptionnel. surveiller, regarder, discuter, ce sont toutes ces étapes créatives qui sont extraordinaires. Les hommes et femmes sont aussi captivants, c’est une relation intense de confiance.

Gravure
Outils de Joailliers

Un lieu qui vous inspire ?

La mer, elle m’emmène vers un espace de liberté.
Où bien … un feu de cheminée, j’aime voir danser les flammes dans une cheminée, je rêve …

Gouaché Atelier Péry

Une lecture que vous n’avez pas oublié ?

Je ne suis pas une grande lectrice, cependant les livres qui parlent de prisons me touchent. Un sujet difficile, pourtant il me passionne. C’est le fait d’être dans un espace clos, de penser aux personnes qui y vivent.

Un musique que vous écoutez ?

En ce moment « Les puritains de Bellini », l’opéra.

Publicités Anciennes Mauboussin et Boucheron

Une oeuvre d’art ?

Les icônes. J’aime beaucoup les icônes, les icônes de la Vierge-Marie, Saint-Christophe … Je garde un beau souvenir des monastères grecs, c’est une atmosphère qui m’a marquée.

Gouaché Atelier Péry

Une création inattendue de l’atelier Péry  ?

Un pendentif pour Van Cleef & Arpels en forme de lune avec un rubis serti à l’endroit de l’alunissage d’Apollon XI. C’était à l’occasion du premier pas de l’homme sur la Lune, Neil Armstrong.
Il y a eu aussi des broches poupées dont les petites jupes représentaient les provinces françaises, réalisées pour la maison Van Cleef et Arpels.
Et ce très beau collier pour Van Cleef et Arpels réalisé pour
Jacqueline Auriol, la première femme pilote d’essai en France qui a franchit le mur du son.

Collier « Avion » ayant appartenu à
Jacqueline Auriol
Diamants, Or. 1956
Van Cleef & Arpels

Un bijou qui ne vous quitte pas ?

Une bague de petit doigt, j’adore les bagues de petits doigt et les boucles d’oreilles.

Que peut-on vous souhaiter ?

J’aimerais voyager d’une façon plus détendue. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie pour des raisons professionnelles, j’aimerais avoir un regard plus libre sur mes voyages.
Le Kenya et le Tibet sont deux pays qui m’attirent, peut être que la vie va m’apporter cela.

Merci Brigitte pour ce voyage dans l’histoire de la
Place Vendôme.

Sophie Rubel est issue d’une célèbre lignée de joailliers et diamantaires. Créative et audacieuse, elle a su faire renaître la Maison de haute joaillerie John Rubel de ses ancêtres. Les créations des frères Rubel sont toujours recherchées pour leur style, leur mélange de pierres de couleurs
(turquoises et rubis…), ou encore les ravissantes broches ballerines.

Broche Ballerine John Rubel.1945 Diamants, Turquoises, Rubis, Or.

Broche Ballerine John Rubel.1945
Diamants, Turquoises, Rubis, Or.

Ces créations ont séduit également les grands joailliers et plus particulièrement la maison Van Cleef & Arpels pour qui la Maison Rubel réalisera de nombreuses pièces. Aujourd’hui, cette maison est de retour grâce à Sophie Rubel. Après avoir retrouvé des dessins elle eu l’idée, avec son associé Eric Schneider, de faire revivre ce savoir-faire. Sophie a célèbré le centenaire de John Rubel avec des créations inspirées de la personnalité de femmes remarquables et respectant l’ADN de la Maison, à travers une collection intitulée « Vie de Bohème ».
Esprit Joaillerie est ravi de vous faire partager sa rencontre avec Sophie Rubel présidente et directrice artistique de John Rubel.

Sophie Rubel &
Esprit Joaillerie

 

Quelle est votre pierre préférée ?

Un beau rubis, ou un diamant.

Bague John Rubel "La Divine" Rubis, Diamants, Or Blanc.

Bague John Rubel « La Divine »
Rubis, Diamants, Or Blanc.

Quel est votre bijou préféré ?

Je reste très bague.

Bague John Rubel "Mistinguett" Rubis, Émeraude, Diamants, Or Blanc.

Bague John Rubel « Mistinguett »
Rubis, Émeraude, Diamants, Or Blanc.

Qu’est ce qui vous a donné la passion du bijou ?

Une belle histoire de famille. Mon grand-père, Marcel Rubel, grand diamantaire, m’a appris le passionnant métier des pierres.
J’ai des souvenirs de vieux plis à trier, à ranger, d’inscriptions à gommer. Je participais un peu à la vie de la société. C’était une sorte de transmission de savoirs.

Bague John Rubel "Zsa Zsa" Tourmaline, Diamants, Or Blanc.

Bague John Rubel « Zsa Zsa »
Tourmaline, Diamants, Or Blanc.

Une créations ancienne de la Maison Rubel ?

Ce bracelet des années 1940.
C’est le seul bracelet que je pourrais porter sans m’en lasser.
Il a du volume, de l’audace et beaucoup de technique.

Bracelet "Rouleau" 1945. Saphirs, Rubis, Diamants, Or. En Vente chez FD Gallery New York.

Bracelet « Rouleau » 1945.
Saphirs, Rubis, Diamants, Or.
En Vente chez FD Gallery New York.

Qu’est ce qui guide vos créations ?

Les voyages, les couleurs des gemmes, l’air du temps …
Ce peut être l’éclat d’une émeraude ou le rouge profond d’un rubis.

Bague John Rubel "Liberty" Émeraude, Saphirs, Diamants, Onyx & Or Blanc.

Bague John Rubel « Liberty »
Émeraude, Saphirs, Diamants, Onyx & Or Blanc.

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

Un livre sur le diamant, plus précisément une encyclopédie sur le diamant au Vénézuela. Ce livre m’a marqué. Il a été la source d’un exposé que j’ai réalisé au Lycée, exposé demandé aux élèves sur une de leur passion. J’avais choisi le diamant du Vénézuela. Le diamant, déjà une passion !

Bague John Rubel "Yoko" Diamants, Or Rose / Or Blanc.

Bague John Rubel « Yoko »
Diamants, Or Rose / Or Blanc.

Une musique que vous écoutez ?

« Carmen » de Bizet.
J’aime le côté sensuel de cette femme. C’est une femme forte qui ne connait pas la peur et affronte son destin.
Elle m’a inspiré pour la bague qui a inspiré son nom « Bleu Carmen ». Cette bague est un hommage aux danseuses dessinées par John Rubel.

Bague John Rubel "Bleu Carmen" Saphirs, Diamants, Or Blanc.

Bague John Rubel « Bleu Carmen »
Saphirs, Diamants, Or Blanc.

Qu’aimeriez vous réaliser ?

Pouvoir réaliser tous mes modèles !

Manchette "Bleu Carmen" © John Rubel

Manchette « Bleu Carmen »
© John Rubel

John Rubel
10 Place Vendôme 75001 Paris
+33 (0)1 70 37 57 77

johnrubel.com

Sophie Rubel

Caterina Murino est une enfant de la Sardaigne. Une superbe femme méditerranéenne …
qui a même fait tourner la tête de James Bond dans Casino Royale. Après une riche carrière d’actrice, elle se lance dans la création de bijoux.
Esprit Joaillerie a le plaisir de vous faire découvrir son univers de création.

Caterina Murino © Giovanni DeSandre Courtesy of videoclip de Andrea Bocelli "Moon River" ("Cinema" CD+DVD, Sugar/Universal 2016)

Caterina Murino
© Giovanni DeSandre
Courtesy of videoclip de Andrea Bocelli « Moon River » (« Cinema » CD+DVD, Sugar/Universal 2016)

Quelle est votre pierre préférée ?

Le saphir. J’ai eu la chance de ramener un saphir étoilé lors d’un voyage au Sri Lanka, il ne me quitte plus. Je l’ai fait monter pour une de mes créations par artisan sarde.

CATERINA MURINO

Un bijou qui vous fait rêver ?

La bague de fiançaille de ma mère, une bague du joaillier russe Ilgiz Fazulzyanov en émail et perles.

CATERINA MURINO

Qu’est ce qui vous a donné la passion du bijou ?

Les bijoux racontent une histoire, c’est ce qui me plait.
L’histoire de la pierre, la réalisation du bijou et à quelle occasion ce bijou a été offert…
C’est pour cette raison que je veux que mes bijoux racontent une histoire, c’est important pour moi.
Au début, ce sont aussi les bijoux qui ont été offert à ma mère qui m’ont intrigué.
Pourquoi depuis la nuit des temps les gens se battent pour des pierres,
partent les chercher dans des pays lointains ?
Quel est ce pouvoir étrange des pierres qui parfois rendent fous ceux qui les convoitent ?
La part d’énergie des pierres, qui sont passées de main en main, me fascine.
Les pierres ont des forces incroyables.

Collier Pendentif Cristaux de Saphir, Filigrane Or. Caterina Murino Jewellery

Collier Pendentif Cristaux de Saphir, Filigrane Or.
Caterina Murino Jewellery

Un lieu qui vous inspire ?

La Sardaigne !
C’est une terre si riche.

© Alida Vanni

© Alida Vanni

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

Shantaram de Gregory David Robert. C’est le parcours initiatique d’un australien en Inde qui dérape dans la délinquance. Il commet des vols avec un faux pistolet. »Gentleman Bandit », arrêté, il s’échappe et mène une vie de fugitif à Bombay.

Bague Filigrane Or Caterina Murino Jewellery © Alida Vanni

Bague Filigrane Or
Caterina Murino Jewellery
© Alida Vanni

Votre Musique préférée?

Andrea Bocelli, Moon River.

© Alida Vanni

© Alida Vanni Caterina Murino

Qu’est ce qui inspire vos bijoux ?

Avant chaque réalisation, je dessine les bijoux.

CATERINA MURINO

Collier Caterina Murino Jewellery Corail, Or © Alida Vanni

Collier
Caterina Murino Jewellery
Corail, Or
© Alida Vanni

Je veux continuer de raconter mes légendes Sardes au travers de mes bijoux.
Ma légende préférée est celle des « Domus de Janas » (Les maisons des fées), il s’agit d’étonnantes petites cavernes creusées à même la roche et peuplées de Janas (Fées).

"Domus Janas" © Alida Vanni

« Domus Janas »
© Alida Vanni

Cette légende très ancienne inspire ma prochaine collection « Fée rurale. »

Merci Caterina de nous montrer l’importance des racines et de la culture dans la création.

Esprit Joaillerie Charlotte Wannebroucq et Caterina Murino

Vos bijoux sont présentés à l’exposition “ Voyage à travers les miroirs de Line Vautrin à Caterina Murino », Galerie Charraudeau du 15 au 28 janvier 2017.

Galerie Charraudeau
4 rue Bonaparte 75006 Paris

CaterinaMurinoJewellery

www.charraudeau.com