Articles

Tiffany & Co présente la première bague de fiançailles pour homme, la Charles Tiffany Setting.



Le design de la première bague de fiançailles diamant pour homme exprime une échappée moderne et audacieuse de l’alliance traditionnelle. Rappelant la silhouette d’un sceau, les modèles en platine et en titane redessinent un style masculin classique aux contours puissants, au profil contemporain, avec un diamant central éblouissant.



La première partie de la collection Charles Tiffany Setting sera disponible avec des diamants taille rond brillant et taille émeraude jusqu’à 5 carats. Charles Lewis Tiffany lui donne son nom, lui qui, en 1886, a ébloui les amoureux du monde entier avec le lancement de la bague de finçailles au diamant solitaire, la Tiffany Setting.



Tiffany & Co continue à développer le niveau de transparence sur sa chaine d’approvisionnement en diamants, réaffirmant sa réputation en tant que leader dans la traçabilité des diamants.



La Maison est unique parmi les joaillers de luxe mondiaux de par sa capacité à couvrir le parcours artisanal complet de chaque nouveau diamant acquis, individuellement certifié, et notamment chaque diamant serti dans la
Charles Tiffany Setting
La région ou le pays d’origine de chaque diamant, ainsi que l’endroit où il a été taillé et poli, évalué et soumis au contrôle qualité, ainsi que le lieu où il est monté en bijou sont inscrits sur le Tiffany Diamond Certificate.

A découvrir chez Tiffany & Co.

Tiffany.fr

Tiffany & Co
6 rue de la Paix
75001 Paris

 

 

 

 

Les éditions Assouline nous propose un ouvrage sur Aldo Cipullo, le plus glamour des créateurs de bijoux des années 1970 et du début des années 1980.

Aldo Cipullo at his dedicated vitrine in a Cartier boutique, circa 1970.
Courtesy Renato Cipullo/All Rights Reserved

Né à Naples en 1935 dans une famille de joailliers, avide de profiter des opportunités passionnantes qu’offre la ville de New York, il quitte l’Italie pour s’inscrire à l’École des arts visuels.

Dès 1960, il travaille pour le célèbre joaillier David Webb, réputé pour ses bijoux audacieux et puissants, puis rejoint Tiffany & Co, où il commence à développer son propre vocabulaire créatif.

En 1969, il intègre Cartier aux côtés du président de la société, Michael Thomas, et, au sommet de son art, conçoit certaines des créations les plus modernes et les plus intemporelles,
comme le bracelet Love, un bijou révolutionnaire qui se fixe au poignet de celui ou celle qui le porte à l’aide d’un tournevis spécial.

One of the very first Love bracelets, formerly belonging to Cartier president Michael Thomas, who engaged
Aldo Cipullo as a designer in 1969.
Photo Nils Herrmann, Collection Cartier © Cartier

Il poursuit dans cette veine en 1971 avec la collection Nail, pour laquelle il s’inspire d’un clou, qu’il enroule autour du doigt ou du poignet, un objet étonnant, typique du glamour décapant du
New York de l’époque.

Après s’être installé à son compte en 1974, il continue d’inventer d’étourdissants bijoux pour homme et femme. En 1978, l’American Gem Society lui demande de concevoir une collection à partir de pierres extraites aux États-Unis: turquoises de l’Arizona, diamants de l’Arkansas, saphirs du Montana… Ces pièces appartiennent aujourd’hui à la Smithsonian Institution.
Malheureusement, Aldo Cipullo décède subitement en 1984, mais ses créations à la fois classiques et d’avant-garde sont toujours aussi appréciées de nos jours.

Cipullo: Making Jewelry Modern dévoile au lecteur l’histoire d’un des talents les plus novateurs et, aujourd’hui encore, les plus énigmatiques de la joaillerie moderne.

 Assouline.com

En partenariat avec le Natural Diamond Council, Esprit Joaillerie a souhaité vous présenter les créations de joailliers autour du diamant.
Voici donc quelques créations en diamants de Lydia Courteille.

Chère Lydia, vous aimez les pierres pour leur esthétique mais également pour leur histoire,
quelle histoire porte le diamant naturel ?

Le diamant naturel est une merveille de la nature, il représente une mémoire de la terre, il existe quasiment depuis la création de notre planète.
On le retrouve depuis les temps trés anciens, comme à l’époque de la civilisation védiques qui se situe environ au IIème millénaire avant J. C. en Inde.
A cette période, le diamant est utilisé comme oeil d’idole dans le panthéon indien.

Bague Ferme des Animaux
Diamants, Diamants Bruns, Diamants Noirs, Saphirs, Tsavorites, Rubis, Diopside, Peridot, Or Noir, Or.
© Lydia Courteille

Objet de convoitise, c’est la matière la plus dure connue.

Les Diamants me font penser aussi à un récit. On raconte que les indiens avaient noyé les fabuleuses mines de Golconde pour que les anglais ne les trouvent pas !

Bracelet Serpent Diamants, Emeraudes, Rubis, Or Blanc. © Ejcw / Lydia Courteille

Que représente le diamant naturel à vos yeux ?

La nature l’a enfoui comme beaucoup de pierres précieuses, forçant les hommes à l’extraire comme si cela devait être quelque chose qui se mérite.

Avez-vous une anecdote avec une bagues en diamants ?

J’ai acheté une bague ancienne représentant un serpent qui mange une souris entièrement pavée de diamants. Le destin a fait que je l’ai vendue comme bague de fiançailles. Etonnant !

Comment achetez-vous vos diamants ?

Boucle d’Oreille
Diamants, Or Blanc
© Ejcw / Lydia Courteille

Le plus souvent d’occasion.
Parfois, j’achète des bijoux dont j’utilise les pierres dans de nouvelles créations, c’est le cas de bijoux avec des diamants.

Avez-vous visité une mine de diamants ?

© Geo

J’ai eu la chance de visiter des mines de diamants en Namibie.

Ce sont des sables diamantifères où l’on retrouve les diamants bruts.
Ils sont rapportés par les vagues qui provoquent l’érosion de pipes qui se trouvent en bord de mer.
Ces gisements diamantifères namibiens proviennent d’anciens volcans qui bordaient la côte atlantique du pays il y a très longtemps. L’exploitation s’y déroule donc le long des plages et des côtes où d’imposantes machines aspirent le sable afin de le trier et d’en extraire le diamant brut.
C’est intéressant et insolite.

Seul le diamant résiste à l’érosion du sable.

D’ailleurs, il est interdit de s’arrêter sur la route qui les traversent !

Pouvez-vous nous présenter deux de vos créations ornées de diamants ?

Broche Choupette
Diamants, Saphirs, Or Blanc
© Lydia Courteille

Voici le chat en diamant, il illustre l’iconique Choupette, la chatte blanche dite « sacrée de Birmanie » de
Karl Lagerfeld. Je l’ai choisi car il a une histoire, il a été réalisé pour l’anniversaire de Karl.

© Lydia Courteille

Mon deuxième choix va à ma collection la ferme des animaux.
Dans cette collection je me suis inspiré du roman de Georges Orwell du même nom, c’est un roman visionnaire qui annonce l’échec du socialisme au travers d’une histoire de prise de pouvoir par les animaux d’une ferme. Les animaux prennent le pouvoir et chassent les hommes.

Ma souris a été exposé au musée d’Art moderne pour l’exposition Médusa.

Merci Lydia de nous avoir fait partager vos créations ornées de diamants.

LydiaCourteille

naturaldiamonds.com

Esprit Joaillerie, partenaire du Natural Diamond Council, a souhaité vous présenter les sept sociétés minières qui le constituent. Ces sociétés minières Soucieuses de préserver et protéger l’environnement et de développer le tissu économique local.

C’est donc un tour du monde que nous allons entreprendre, en commençant par la Russie avec ALROSA.

La société minière ALROSA exploite plus de 20 sites d’extraction de diamants en Russie, elle représente 27 % de la production mondiale en volume et 90 % de la production de la Russie.
ALROSA a produit 38,5 millions de carats de diamants brut en 2019.

Diamants Bruts
© ALROSA

La société opère dans la République de Sakha (Yakoutie), dans la région d’Arkhangelsk et en Afrique. La Yakoutie, où se trouvent la plupart des opérations d’ALROSA, est une région isolée de l’extrême-est de la Russie avec un climat rude mais un paysage magnifique de forêts, de rivières, de montagnes et de vallées.

© ALROSA

Avec plus de 40% de son territoire au-delà du cercle polaire arctique, la Yakoutie est peut-être la partie la plus froide de la Russie, mais elle détient les ressources naturelles les plus spectaculaires, comme les diamants.

Les diamants naturels sont rares et ils sont encore plus exceptionnels lorsque la nature leur donne de la couleur.

Diamant Naturel Brut de 236 carats.
Mine Alrosa Ebelyakh.
© NDC / ALROSA

C’est le cas de ce diamant naturel de 236 carats, vieux de 500 millions d’années cueilli dans une des mines d’Alrosa proche de la rivière Anabar en Yakoutie.

Ce gisement de diamants alluviaux revéle de très beaux diamants de couleurs dont certains ont été achetés par le célèbre joaillier Graff.

Diamant Fancy Yellow « Firebird »
© Graff

Comme ce diamant jaune de 34,17 carats qui après avoir été taillé et poli est devenu le « Firebird » de 20,69 carats, une merveille.

Récemment, la société ALROSA, membre du Natural Diamond Council, a organisé une vente aux enchéres en partenariat avec la maison Christie’s et la créatrice Anna Hu en juillet dernier.

Diamants bruns de la mine d’ALROSA en Russie au Yakutia.
© NDC / ALROSA

Cueillis de façon éthique et responsable en Russie, ces diamants ont été mis aux enchères pour apporté une aide aux pays d’extractions. « Diamonds That Care » est une noble cause qui comporte plusieurs programmes dont la construction d’écoles, de routes … et plus particulièrement pour cette vente, c’est une aide concrète pour répondre à l’épidémie de Covid19.
Anna Hu a conçu un collier autour de ce superbe diamant poire
brun-jaune de 27,02 carats.

Diamant Poire 27,02 carats.
© NDC / ALROSA

Collier en diamants de ALROSA
Réalisé par Anna Hu
Vendu par Christie’s
© NDC / ALROSA

«Les diamants ont toujours été l’expression des émotions les plus sincères», déclare Sergey Ivanov, CEO d’ALROSA.

«Nous voulons qu’ils expriment notre profond respect pour les professionnels de la santé et les actes héroïques qu’ils ont accomplis, et pour les aider ainsi que leurs familles.
Tel est le message de cette vente aux enchères».

A bientôt, à la découverte d’une nouvelle société minière éthique partenaire du Natural Diamond Council. 

naturaldiamondcouncil.com

Esprit Joaillerie vous propose de passer cet automne en compagnie d’Andrew Grima au travers du livre qui vient de paraitre :
Andrew Grima The father of Modern Jewellery.

Cet ouvrage nous propose de découvrir un peu plus ce joaillier londonien des années 1960-1970. Joaillier reconnu, il a reçu de nombreux prix dont le 11ème De Beers Diamonds International Awards.
Reconnu pour son style graphique, designer de génie, Andrew est également ingénieur et homme d’affaire.

Andrew Grima
1969
© Grima archives

Doté d’un réel don pour choisir des pierres non-conventionnelles, il les met en valeur dans un or qui est texturé pour les rendre encore plus précieuses.

Chaque réalisation est une oeuvre d’art, un équilibre parfait entre audace et sobriété.
Je vous laisse apprécier son génie.

Broche « Allumettes »
Tourmalines Vertes, Diamants, Or.
1967
© Grima archives

Montre « Caribbean »
Aigue-Marine (Verre de Montre), Diamants, Or.
1969
© Grima archives

Boche « Coquillage Japonais »
Coquillage, Diamants, Or.
1969
© Grima archives

Broche « Pompidou »
Citrine, Diamants, Or
1972
© Johann Willsberger

Bague Tourmaline, Diamants, Or.
1993
© Grima archives

Ce superbe ouvrage contient un éventail important de croquis, dessins et photos pour mieux apprécier les créations d’Andrew Grima.

Un incontournable pour tous les amateurs d’art et amoureux du bijoux.

Broche « Taillures de crayon » Diamants, Or.
2002.
© Grima archives

Warm Thanks to Francesca Grima

Grima Jewellery London
Sur Rendez-vous
info@grimajewellery.com

GrimaJewellery.com