Articles

 Le dernier salon professionnel Bijorhca PARIS s’est tenu du 17 au 20 janvier dernier.
Cette édition a démontré toute la volonté pour cet événement de se réinventer. Bijorhca PARIS a tout d’abord changé de Hall. Il a investi le Hall 7.1 de Paris expo Porte de Versailles. Par ce changement, proche d’autres salons, c’est une nouvelle dynamique qui s’offre aux professionnels.

Le visiteur a aussi pu cheminer dans quatre zones aux univers bien définis : la « Precious Area » (regroupant l’offre précieuse et l’horlogerie), la « Fashion Area » (proposant l’offre de bijoux fantaisie), l' »Atelier » (centralisant la technique avec l’outillage et le packaging), et enfin « Matières Premières » (dédié aux éléments nécessaires à la fabrication des bijoux).

Bijorhca, c’est 350 exposants dont 100 nouveaux ,
12000 visiteurs acheteurs, 23 Workshops.

Des savoir-faire, comme la gravure héraldique avec
Thomas Brac de la Perrière, sont représentés.
Ils ont attiré de nombreux curieux et admirateurs.

Thomas Brac de la Perrière
Gravure Héraldique
© Ejcw / TBP

Thomas Brac de la Perrière
Gravure Héraldique
© Ejcw / TBP

 Bijorhca PARIS offre un choix important de pierres fines qui sauront inspirer les esprits créatifs.

Pierres Fines
© Ejcw

C’est aussi l’occasion de rencontrer des créateurs pour repérer les tendances et les nouveautés.

Zaremski
© Ejcw

Plumetti
© Ejcw

Ifos Jewellery
© Ejcw

Tania Gil
© Ejcw

Ifos a permis de découvrir des créateurs contemporains grecs.

Ifos
© Ifos / Bijorhca Paris

C’est la possibilité d’apprécier des bijoux uniques.
En véritable passionné Laurence Oppermann réalise tous ses bijoux à la main, sa technique et son savoir-faire reposent sur des gestes hérités de l’orfèvrerie et de la joaillerie traditionnelle. L’or est martelé, grainé, incrusté de pierres dans une approche sculptural.

Bague « Fil du Temps »
Fil d’or tricoté.
© Ejcw / Laurence Oppermann

Une découverte avec Thomas Aurifex, cet autodidacte dessine et réalise des bijoux minutieux et originaux. Après avoir travaillé dans les ateliers d’une grande maison de la Place vendôme il se lance à son compte. Thomas puise son inspiration dans l’Antiquité ou la Renaissance, toujours à la recherche des proportions, il aime les mathématiques qui pour lui son autant de clefs ouvrant les portes de la création.

Thomas Aurifex
© Ejcw

Nous nous retrouvons en Septembre, du 4 au 7 pour la très attendue
150 ème édition du Salon Bijorhca.

BIJORHCA PARIS
4 au 7 septembre 2020
Paris expo Porte de Versailles

A l’occasion du salon Bijorhca PARIS de janvier, Esprit Joaillerie a rencontré la créatrice de bijoux Laurence Oppermann.

Laurence partage avec nous sa vision du bijou d’artiste, audacieuse, elle transforme la matière dans un esprit sculptural.

Laurence Oppermann & Esprit Joaillerie
© Ejcw / Laurence Oppermann

Comment êtes-vous devenue créatrice joaillière ?

Après un cursus classique, j’ai suivi des études en conception et design graphique, mais j’ai rapidement pris conscience que le rapport à la matière me manquait. J’ai intégré l’école des Arts Décoratifs de Genève (ENSAD) afin d’apprendre à développer un processus de création complet.

Durant trois ans, j’ai pu découvrir le métal et je me suis passionnée pour cette matière brute.
Partir d’une plaque ou d’un fil et voir le métal se transformer est captivant et gratifiant. En forgeant, on voit l’empreinte du marteau et la matière qui change de volume.
Forger et marteler, des gestes qui me plaisent profondément, et qui m’ont décidé à en faire ma spécialité et de m’installer en tant que bijoutière-joaillière.

Bague « Première Rosée », diamants, 3 ors.
© Laurence Oppermann

Pouvez vous nous présenter une de vos créations ?

La bague « Fil du Temps ». Cette bague est constituée de deux demi-sphères d’or forgé et martelé reliées par un fil d’or tricoté. Cette création est à la fois volumineuse et légère à porter. J’apprécie tout spécialement la représentation du temps dans cette création, la mobilité et le rapport au corps. Ce bijou est l’union d’un développement artistique doublé d’une parfaite maîtrise technique du forgeage et du martelage.

Un savoir-faire qui constitue la signature de mes créations.

Bague « Fil du Temps »
Fil d’or tricoté.
© Ejcw / Laurence Oppermann

Que représente le bijou pour vous ?

Le bijou est une sculpture, c’est un objet unique qui représente  la personne qui le porte et qui vit sur la personne. J’aime que ce bijou soit fort, qu’il ait du poids. J’aime sentir sa présence.

Bague « Première Rosée », pierres fines, argent.
© Laurence Oppermann

Avez-vous une pierre de prédilection ?

J’aime le diamant, diamant brut, tailles anciennes, tailles rose. J’aime le diamant pour son éclat, qui vient rehausser des formes sculpturales, architecturales. Tout comme le métal, j’aime ce symbole de dureté.

Bague Tribale en or jaune martelé, diamants.
© Laurence Oppermann

Qu’est ce qui a déclenché votre envie d’exposer à Bijorhca PARIS ?

Tout d’abord, ma rencontre avec Francis Van de Walle lors du dernier salon Révélations, et aussi l’envie de « prendre la suite » après Hélène Courtaigne Delalande et Jean Boggio qui sont 2 créateurs que j’apprécie par leur personnalité et leurs univers bien spécifiques et différents de ce que j’avais pu voir sur ce salon.

J’ai saisi cette opportunité d’exposer et montrer mon travail de création qui opère un changement en donnant une place aux pièces uniques.

Bracelet « Constellation » saphirs, en or et argent
© Laurence Oppermann

Que représente le salon Bijorhca PARIS pour vous ?

Un salon historique avec l’ensemble des métiers du secteur, de la fantaisie à la joaillerie, qui progresse chaque année.

Bagues « Calice » en argent.
© Ejcw / Laurence Oppermann

Comment ressentez vous le secteur des bijoux de créateurs ?

C’est un secteur de passion, qui devrait être mieux représenté et reconnu des professionnels et du grand public.

Un secteur de niche, adressé à une clientèle d’initiés, qui prend de l’essor au fil des années. La clientèle est séduite par l’approche et la démarche artistique qui est extrêmement variée dans des formes et matériaux divers, ce qui permet aux personnes de porter des pièces uniques et réellement personnelles.

Bague « Première Rosée », pierres fines, argent.
© Laurence Oppermann

 

Merci Laurence de nous avoir fait découvrir votre univers riche, un univers de créatrice.

Laurence Oppermann
183, rue Cuvier
69006 Lyon France
A l’occasion du salon BIJORHCA PARIS, Esprit Joaillerie a rencontré Alain Porchet, président de la maison Porchet.

Alain Porchet et Esprit Joaillerie
© Ejcw

Pouvez-vous en quelques lignes présenter la société Porchet,
sa spécialité ?

La maison Porchet a été fondée à Nice en 1928 par mon grand-père Maurice Porchet. Elle est connue alors pour le diamant et les bijoux.
La maison Porchet s’est ensuite tournée vers les perles, d’abord les japonaises,  mais c’est le succès de la perle de Tahiti qui va faire notre renommée.
Aujourd’hui la maison Porchet est présente sur tous les lieux de perliculture Australie, Birmanie, Tahiti, Japon, Chine…

Perles Akoya et Perles Tahiti
© Ejcw

Depuis combien d’années exposez-vous à BIJORHCA ?

Nous exposons au salon Bijorhca depuis 1981.
Les premières années, nous étions en liste d’attente, le salon étant surchargé d’exposants. Avec quelques autres fabricants, nous avons dû exposer dans un bâtiment des Arts de la Table, rue Paradis où un système de navettes nous reliait à la Porte de Versailles.
Nous avons par la suite participer à toutes les sessions, Porte de Versailles, à Villepinte et à Vincennes.

Perles Gold
© Ejcw

Que recherchez-vous dans ce salon, que vous a-t-il apporté ?

Le salon nous a permis d’accroître notre visibilité sur le marché Français et d’appuyer nos commerciaux en présentant à nos clients la totalité de l’offre de la maison Porchet.
Nous y avons régulièrement fait de nouveaux clients européens.

© Ejcw

Comment ressentez vous l’évolution du marché de la perle ?

Aujourd’hui le marché de la perle accuse un certain tassement.
Aucune promotion n’est plus assurée par les différents producteurs, comme ce fut le cas du Jetro Japonais et du GIE Perles de Tahiti.

© Ejcw

Qui sont les clients des perles de Tahiti, South Sea .. que vous rencontrez au salon ?

Au salon, nous rencontrons à la fois des détaillants classiques acheteurs de bijouterie et de produits traditionnels (comme les rangs de perles, les boucles d’oreilles perles de Tahiti,…)
et des créateurs à la recherche de perles pour leurs fabrications.

Saphir Orange, Perle Gold, Diamants.
© Ejcw

Toutes les rencontres que nous avons faites à Bijorhca étaient l’occasion de partager notre savoir-faire. D’échanger sur la beauté des perles, leur couleurs, formes et éclats. Un beau rang de perles de Tahiti, un appairage de perles des mers du sud chaque rendez-vous est l’occasion de transmettre notre passion des perles.
Merci Alain cet échange, nous vous retrouverons prochainement à BIJORHCA.
BIJORHCA
The international Jewellery Show
6 au 9 septembre 2019
Bijorhca.com

Pour cette deuxième édition de l’année 2019, le salon BIJORHCA PARIS a présenté toujours plus de nouveautés. Entre dynamisme et découvertes, l’accent a été mis sur le savoir-faire grâce aux ateliers découvertes.

Esprit Joaillerie a partagé l’amour du savoir-faire  sur le salon BIJORHCA PARIS avec de  talentueux acteurs du monde de la joaillerie.

La maison Piat, c’est l’art du lapidaire, une passion que cette maison transmet depuis le début du XXème siècle. Spécialisé dans la recherche et la taille de gemmes d’exceptions, elle améliore sans cesse la taille, le facettage pour révéler l’éclat des plus belles pierres.

Piat
© Ejcw

Piat
© Ejcw

Formé à l’Ecole Boulle, Thomas Brac de la Perrière présente également un savoir-faire qui est celui de la gravure main.

Thomas Brac de La Perrière

« La gravure s’apparente ici à de la micro-sculpture.
Le graveur vient donner de la profondeur et du relief au dessin. Chaque coup d’outil est important, aussi chaque outil a son importance ».

Thomas Brac de La Perrière

Un dernier regard sur cette édition 2019 avec trois fleurs qui représentent chacune un savoir-faire, une sensibilité différente.

Nazuna
© Ejcw

Porchet
© Ejcw

Debora Ioschpe Jewelry
© Ejcw

L’année prochaine réservera, j’en suis certaine, de très beaux moments de découvertes.


Alors « Save the date », en 2020 Bijorhca Paris fêtera ses 150 ans !

BIJORHCA
The international Jewellery Show

17 au 20 janvier 2020

Bijorhca.com

Esprit Joaillerie a rencontré Marine Devos, la nouvelle directrice du salon Bijorhca. Elle a géré les salons du groupe Reed Exhibitions dédiés à la joaillerie à l’international, notamment IJL (Londres) et JCK (Las Vegas) et prend désormais la responsabilité du célèbre salon parisien Bijorhca Paris.

Marine Devos & Esprit Joaillerie

Quelle orientation souhaitez vous donner au salon Bijorhca Paris ?

L’orientation que nous souhaitons donner à Bijorhca Paris est celle que nous avons déjà initiée il y a deux éditions. Nous continuons notre travail de renforcement du segment précieux pour mettre en avant les bijoux faisant appel à l’or, à l’argent et aux pierres de valeur.

Simultanément, nous nous attachons à consolider et à rassembler les acteurs du secteur. Qu’ils soient ceux du bijou fantaisie ou ceux du bijou précieux ou encore ceux qui offrent des services.

L’union fait la force et dans le contexte économique et social actuel que vous connaissez, il nous semble prioritaire de s’attacher à rassembler l’industrie.

Zaremsi
©Ejcw

Souhaitez-vous que la joaillerie soit encore plus présente ?

Nous souhaitons effectivement donner à la joaillerie la place qu’elle doit avoir sur un salon international qui se déroule à Paris. Cela prend du temps, bien évidemment, mais nous mobilisons toute notre énergie pour y arriver.

Hélène Courtaigne Delalande
©Ejcw

Quelles actions avez-vous mis en place depuis votre nomination ?

J’ai pris mes fonctions très récemment, le 7 décembre dernier et j’ai entamé un travail d’échanges avec les détaillants et les institutionnels, les marques, etc…pour mieux appréhender leurs attentes et affiner les actions à mettre en place pour septembre prochain.
Je continue dans ce sens.

J’ai également pris possession de mon rôle  qui est de gérer le développement de Bijorhca Paris, d’animer l’équipe et de représenter le salon en France et à l’international. C’est un vrai rôle
de chef d’orchestre !

Apostolos Jewellery
©Ejcw

 Quel sera votre prochain invité d’honneur ?

Nous avons plusieurs idées, qui restent confidentielles pour le moment… Rendez-vous en septembre pour le savoir !

Jean Boggio Invité d’Honneur en Janvier 2019
©Ejcw

 Quels seront les joailliers présents ?

Certaines marques présentes lors des sessions précédentes reviendront en septembre prochain et nous prospectons de nouvelles marques que nous aurons le plaisir de vous présenter très bientôt.

Nous comptons également sur le retour des marques et créateurs internationaux dont les brésiliens et le pavillon de l’Ile Maurice.

Shinju Kobe
©Ejcw

 Que représente le bijou pour vous ?

Une symbolique forte.
Je pense que derrière chaque bijou, il y a une histoire, un événement. Je pense notamment à celui que m’ont offert 30 de mes amis le jour de mes 30 ans.

©Bijorhca

Quel est votre bijou préféré ? Une pierre précieuse qui vous fait rêver ?

Il s’agit d’un bijou de la place Vendôme qui est une perle de Tahiti, dont la bélière, en forme de serpent, est sertie de diamants.

Peut-on imaginer un salon Bijorhca à l’international ?

Le groupe Reed Exhibitions auquel Bijorhca appartient a déjà dans son portefeuille des salons sur le secteur du bijou. Nous organisons le salon de JCK à Las Vegas, International Jewellery London, International Jewellery Tokyo et aussi le salon Jewellery & Watch Show à Abu Dhabi.

Nous n’avons donc pas à ce jour de perspectives de déploiement de la marque Bijorhca à l’étranger, mais nous avons, bien sûr, entamé des discussions pour envisager des synergies avec les autres salons du Groupe.

Michael Michaud Jewellery
©Ejcw

Nous attendons avec impatience le salon de septembre 2019, pouvez-vous déjà nous en parler ?

Il va falloir patienter encore un peu… mais ce que je peux vous dire c’est que nous mettons tout en œuvre pour faire du prochain salon une très belle édition !

Retrouvons nous en septembre prochain, du 6 au 9, pour découvrir cette nouvelle énergie.

Bijorhca Paris
6 au 9 septembre 2019
Paris Porte de Versailles

bijorhca.com