Articles

Exposition Bvlgari « Tribute To Feminity » au Musée du Kremlin à Moscou à découvrir.

C’est tout le style Bvlgari sur plus de 100 ans qui s’offre au regard. Le goût de la beauté, l’artisanat raffiné sont présentés à travers plus de 500 pièces de la fin du XIXème siècle aux années 90.

Collier Bulgari porté par Sophia Loren.1994.
Rubis, Diamants, Or.

Dans le superbe écrin du Kremlin, inscrit au Patrimoine de l’UNESCO, Bvlgari retrace le lien entre ses créations et l’évolution du goût des femmes.

 La collection complète des bijoux Bvlgari ayant appartenu à Elisabeth Taylor est présentée, mettant en avant son goût certain et son oeil de collectionneuse. Grande amatrice des bijoux Bvlgari, elle en appréciait le style audacieux. C’est sur le tournage du film Cléopâtre que la mythique idylle Taylor Burton débuta. La légende dit qu’ils tombèrent instantanément amoureux l’un de l’autre au terme de la première scène. La boutique Bvlgari Via Condotti constituait l’une des cachettes préférées du couple star à Rome. Richard Burton décela rapidement sa fascination pour les bijoux et saisit toutes les opportunités qui se présentèrent à lui pour lui en offrir.
Comme ce sautoir en platine orné d’un saphir Briman pain de sucre de 65 carats et de diamants.

Sautoir Bulgari
Saphir Birman, Diamants, Platine.1969.

L’une des déclarations d’Elisabeth Taylor restées célèbres est « J’adore les pierres précieuses, mais ce n’est pas parce qu’elles m’appartiennent. On ne peut posséder la beauté, on ne peut que l’admirer. »

Le joaillier romain des stars dévoile d’autres bijoux exceptionnels de la collection Héritage de Bvlgari ayant appartenu à Anna Magnani (première actrice italienne à remporter un Oscar grâce au film La Rose taouée), Anita Ekberg ( La Dolce Vita de Fellni) ou encore Gina Lollobrigida.

Bague Bulgari « Trombino »d’Anna Magnani
Diamant Jaune de 25 carats, Diamants, Platine.

Parure Bulgari ayant appartenue à Anita Ekberg.
Saphirs, Diamants, Or. 1960.

Boucles d’oreilles ayant appartenu à Gina Lollobrigida.
Émeraudes, Diamants, Platine. 1964.

Le joaillier Bvlgari est un maitre incontesté de la couleur en associant comme nul autre les pierres précieuses, il offre des modèles ensoleillés et joyeux. Des combinaisons de couleurs vives qui incarnent l’esprit italien.

Collier Bulgari
Emeraudes, Rubis, Saphirs, Diamants, Or. 1967.

Collier Bulgari
Améthystes, Diamants, Email, Or. 1971.

Collier  Bulgari Turquoises, Diamants, Platine, Or. 1957. Pièce ayant appartenu à la Begum Om Habibeh Aga Khan.

« Ne choisissez pas ce que vous aimez, mais ce qui vous va. La discrétion est signe d’élégance. Tout le secret est dans les détails. » Begum Om Habibeh Aga Khan

Détails qui font que la haute joaillerie reste et restera un trésor de savoir-faire et d’histoire.

Collier Bulgari Tubogas 3 tons d’or Orné de pièces de monnaie ancienne.
1974

D’autres créations illustrent le style non-conformiste de Bvlgari qui répond aux souhaits des femmes voulant surprendre en proposant des ornements qui ne passent pas inaperçus.
Icônes de la maison, innovantes et surprenantes, comme Tubogas, Monete, Parentesi ou encore Serpenti qui subliment les femmes dynamiques.

Sautoir Bulgari en or et Pièces de Monnaies Byzantines.
1975.

Tubogas Bulgari Choker 2 Tons d’Or, orné de pièces de monnaies Grecques en argent. 1974.

Montre Bulgari Serpenti
Diamants, Rubis, Or. 1954

Montre Bulgari Serpenti
Diamants, Or. 1955

Collier Bulgari « Parentesi » Diamants, Or.Vers 1982.

Une exposition qui offre la possibilité à chacun de découvrir des pièces inédites, jamais exposées au public.

Bulgari Tribute to Femininity
Musée du Kremlin, Moscou
jusqu’au 13 janvier 2019

kreml.ru

 

L’Ecole des Arts Joailliers a été créée en 2012 avec le soutien de Van Cleef & Arpels. Cette école prestigieuse défend depuis un projet inédit, patrimonial et créatif, un projet sur la connaissance des Arts Joailliers.
Esprit Joaillerie a eu le plaisir d’interviewer sa Présidente,
Marie Vallanet-Delhom.

Marie Vallanet-Delhom & Charlotte Wannebroucq

Marie, que représente le bijou pour vous ?

Le bijou est l’expression de la personnalité de celui ou celle qui le porte.
Il est remarquable, précieux ou pas. A L’Ecole des Arts Joailliers, nous parlons des bijoux au sens large.
J’aime voir ce que les personnes portent et comment sont portés les bijoux. Souvent lors d’interview, on me pose la question à propos des jeunes qui ne porteraient plus de bijoux. Mais non, ils portent bien des bijoux, à commencer par les tatouages qui sont aussi une parure et l’expression de la personnalité.

L’Ecole des Arts Joailliers

Quelle est votre pierre préférée ?

L’émeraude. J’aime beaucoup d’autres pierres, mais je ne reste jamais insensible au charme de l’émeraude. Les jardins de cette pierre sont une incitation aux voyages, poétiques, artistiques…
La façon dont les minéraux ont été crées au coeur de la terre me fascine, je ne suis pas scientifique mais les minéraux sont un réel vecteur d’émotion.

Bague émeraude Van Cleef & Arpels

Que transmet L’École des Arts Joaillier ?

Son rôle est de diffuser la culture joaillière au public le plus large :  compléter les connaissances des amateurs, dévoiler des secrets et présenter les différents savoir-faire de la joaillerie.
Transmettre la culture, c’est une possibilité d’émerveiller et parfois même de susciter de futures vocations.

MAD Galerie des Bijoux

Pour aller plus loin dans ce projet les partenariats et mécénats avec L’Ecole Boule, le Muséum d’Histoire Naturelle, Le Musée des Arts Décoratifs, Le Musée d’Art Moderne, sont une chance pour offrir encore plus de possibilités de découvertes.
L’Ecole est un lien, le bijou est universel.
N’oublions pas que l’homme pare son corps de bijoux depuis les temps les plus anciens, c’est cette histoire du bijou que l’Ecole transmet.

Comment s’organisent ces découvertes joaillières ?

Les cours sont la « colonne vertébrale » de l’Ecole, où viennent se greffer ses conférences, ses ateliers pour enfants, ses éditions et, bien entendu, également par la présence de l’École à l’étranger.

Comme, je l’ai dit, cette culture joaillière est proposée à un maximum de personnes. Le plus important pour nous est de captiver par la découverte nos élèves.
Par exemple dans le cours « Fascination du Diamant », ce ne sont pas uniquement la connaissance des « 4 C  » ( 4 C ou 4 critères pour estimer un diamant : Carat, Color, Clarity, Cut).
Nous avons organisé ce cours comme une enquête.
La gemmologie devient alors une science plus ludique.
Parallèlement, nous ouvrons des chantiers de recherches comme celui sur Jean-Baptiste Tavernier. C’est un projet qui a commencé il y a 4 ans.

Il faut être obstiné, ne jamais lâcher son chantier, sans savoir si on arrivera jusqu’au bout. Le professeur Guillaume Glorieux, Directeur de la  Recherche dit une phrase très juste à ce propos  » La recherche décloisonne les savoirs « .
C’est un beau chemin de découvertes.

Qu’est ce qui vous décide à créer un nouveau cours ?

L’idée des cours est en constante évolution. A sa création l’École proposait 7 cours, aujourd’hui nous avons 20 thématiques, en français et en anglais, soit 40 cours par mois. Je m’appuie sur une équipe de professeurs dynamiques et passionnés. Ces professeurs ont envie de transmettre leur passion au plus grand nombre.

En complément de votre passion pour les bijoux,
Marie, quelle est votre musique préférée?

Le Jazz, sans hésitation Miles Davis !

Un lieu qui vous inspire ?

C’est difficile. Probablement mon refuge à la campagne.

Une oeuvre d’art ?

Je suis attirée par la peinture, j’aime beaucoup la période bleue de Picasso.

Picasso Période Bleue

Quels sont les prochains projets de l’Ecole ?

L’École des Arts joailliers à New York a déjà rencontré un franc succès il y a 3 ans. Nous y retournons en octobre. Cette fois-ci, je suis fière d’organiser une exposition consacrée exclusivement aux bagues d’homme, en présentant pour la première fois, la collection personnelle d’Yves Gastou.

Collection Bagues Yves Gastou

Puis ce sera Tokyo et à nouveau Dubai.
Pour 2019, nous avons des projets importants comme l’ouverture permanente de l’École des Arts Joailliers à Hong Kong, ce sera un fabuleux rayonnement sur l’Asie.

L’École des Arts Joailliers à Hong Kong

Merci Marie pour ce moment exceptionnel.
L’Ecole des Arts Joailliers, que j’ai eu la chance de voir en action en France et à l’étranger, est une très belle école qui diffuse la culture Joaillière avec des professeurs passionnants et passionnés comme vous.
Une défense du savoir faire joaillier exceptionnel, qui me touche et que je  partage.

L’Ecole des Arts Joailliers
22 Place Vendôme 75001 Paris
lecolevancleefarpels.com

Chaque été, le Grimaldi Forum Monaco produit une grande exposition thématique consacrée à un mouvement artistique majeur, à un sujet de patrimoine ou de civilisation.
Le 7 juillet prochain débutera l’exposition « L’Or des Pharaons, 2500 ans d’orfèvrerie dans l’Egypte ancienne ».

Pectoral d’Amenemhat III
Cornaline, Lapis-Lazuli, Or.
Illahoun
XIIe dynastie
Le Caire, Musée égyptien, JE 44922
© Laboratoriorosso Srl

Réservés à une élite, et en premier lieu aux dieux (offrandes, obélisques, matériel liturgique…), l’orfèvrerie et les bijoux portés par les hommes comme par les femmes sont des attributs du pouvoir.

Cette joaillerie est produite avec des matériaux précieux et des techniques élaborées. C’est une production hiérarchisée qui va des mineurs en passant par les scribes comptables de l’or, aux joailliers fabricants de bijoux pour le seul possesseur de richesses du pays, Pharaon.

Collier Large « Ousekh » à Contrepoids.
Cornaline, Feldspath, Or.
Hawara, pyramide de Néferouptah XIIe dynastie, règne d’Amenemhat III Le Caire, Musée égyptien, JE 90199
© Laboratoriorosso Srl

Dès le 3ème millénaire avant J.-C., les égyptiens savaient travailler l’or, les métaux précieux et les pierres fines.
Les Egyptiens avaient une conception de l’au-delà plutôt optimiste, ils souhaitaient prolonger dans l’au-delà leur vie terrestre et tout ce qui faisait son intérêt.
Ils étaient enterrés avec des bijoux, marqueurs de leur rang social mais également chargé d’un pouvoir protecteur.

Bracelet de Chéchanq II
Troisième Période intermédiaire, XXIIème dynastie, règne de Chéchanq I, vers 930 av. J.-C.
Lapis-Lazuli, Cornaline, Faïence Blanche, Or.
Tanis, Tombeau II, antichambre, sépulture de Chéchanq II
Le Caire, Musée égyptien, inv.JE 72184-B
© Egyptian Museum, Cairo

Les égyptiens attribuaient aux pierres fines des propriétés magiques selon leur couleur :
Le rouge de la cornaline ou du jaspe évoquait le sang qui palpite dans notre corps.
Le vert de la turquoise représentant la végétation dont le papyrus, emblématique en Egypte évoquait la santé, la jeunesse. Le bleu du lapis -lazuli évoquait le ciel étoilé et constituait la chevelure des dieux.

Masque Funéraire de Touya
Cartonnage Doré.
Vallée des Rois, tombe de Youya et Touya XVIIIe dynastie, règne d’Amenhotep III
Le Caire, Musée égyptien, JE 68967, JE 95254
© Photo : Jürgen Liepe

Dotée de nombreux gisements d’or, l’Egypte avait acquis déjà il y a cinq mille ans les techniques pour l’extraire. L’or joue un rôle très important dans la civilisation pharaonique, il avait une valeur marchande, religieuse et symbolique. Il s’échangeait selon son poids et non selon le travail des orfèvres. L’or divin éclatant comme le soleil était considéré comme la chair des dieux, divin, il donnait à Pharaon son pouvoir dans l’éternité lui assurant l’immortalité.

Bracelet de Psousennès Ier
Lapis-Lazuli, Pâte de Verre, Or.
Troisième Période intermédiaire, XXIème dynastie, règne de Psousennès Ier Tanis
Le Caire, Musée égyptien, inv. SR 1/8727, JE86027
© Egyptian Museum, Cairo

L’exposition présentera les étapes et techniques de fabrication des bijoux utilisées par les Egyptiens. Nous pourrons découvrir l’évolution des techniques à travers la typologie des bijoux et leur continuité puisque certains sont à forte valeur symbolique et sont demeurés les mêmes pendant plus de quatre mille ans.

Bracelet de Ramsès II
Lapis-Lazuli, Or.
Boubastis, Tell Basta
XIXe dynastie
Le Caire, Musée égyptien, JE 38710(a), JE 39873(a) ©Photo : Jürgen Liepe

Cette orfèvrerie antique sera dévoilée à travers les techniques, les goûts montrant les relations que l’Egypte antique entretenait avec d’autres pays et qui vont influencer les thèmes décoratifs.

Bracelet de la Reine Hétephères.
Cornaline, Turquoises, Argent.
Gizeh, tombe d’Hétephères
IVe dynastie, règne de Chéops
Le Caire, Musée égyptien, JE 53266
© Laboratoriorosso Srl

Une exposition qui nous plonge dans l’histoire de l’Egypte antique, en nous donnant une autre vision de ce qu’était l’orfévrerie et la joaillerie égyptienne antique.

L’Or des Pharaons
Grimaldi Forum Monaco
10 Avenue Princesse Grâce, 98000 Monaco

7 juillet au 9 septembre 2018

 Envie de couleur et de surprises ?
Je vous propose de nous rendre chez Lydia Courteille
pour y admirer sa collection de bagues.

Attirantes et étonnantes, ces bagues nous interpellent par leurs formes et leurs couleurs. Chacune d’elles nous emmène dans une nouvelle découverte, un nouveau voyage.
Une plongée dans l’univers de Lydia fait de mythes et de légendes.

Chaque pièce a son histoire. Lydia sait nous surprendre par le choix de ses pierres cristallines. Regardez attentivement ses créations.
Laissez vous inspiré par ce monde minéral, végétal et animal.

Légende Indienne
Agate Blue Druzy, Diamants, Diamants Noirs, Spinelle, Topazes Blanches, Or Noir, Or Blanc.

Maracaïbo
Tourmaline Paraïba, Tsavorites, Diamants, Or Noir.

Deep Sea
Opale Bleue Pérou, Saphirs Roses, Or.

Deep Sea
Opale, Saphirs, Grenats Tsavorites, Rubis, Diamants Bruns, Or.

Amazonia
Turquoise, Grenats Tsavorites, Saphirs, Diamants Bruns, Or.

Sweet And Sour
Phosphosiderites, Saphirs Roses, Diamants, Diamants Noirs, Rubis, Gold.

Fruit Of My Passion
Tourmaline Rose, Saphirs Jaunes, Grenats Tsavorites, Diamants Bruns, Or.

Lapon Rose
Rubellite, Saphirs Roses, Diamants Bruns, Diamants Noirs, Diamants, Rubis.

Scarlett Empress
Rubellite, Rubis, Email Rouge.

Grenat Spessartite, Saphirs Oranges, Grenats Tsavorites, Or.

Jardin De Xochimilco
Opale, Saphirs Oranges, Diamants Bruns, Or.

Alors, partez en voyage.
Venez explorer l’univers coloré de Lydia Courteille.

Lydia Courteille
231 rue Saint Honoré 75001 Paris

lydiacourteille.com

Esprit Joaillerie partage la passion des perles fines
d’Olivier Segura, Directeur du Laboratoire Français de Gemmologie.

Qu’est ce qu’une perle fine ?

C’est une perle qui est née toute seule dans un mollusque sans intervention de l’homme.

Paire de Boucles d’Oreilles JAR Vers 2012
Perles Fines, Diamants, Or
© Ejcw

Comment nait la perle fine ?

La perle nait non pas d’un grain de sable mais d’une cellule qui produit de la coquille à l’intérieur du manteau. Cette cellule de coquillage continue à se developper et forme un sac, ce qui est extrêmement rare. Ces cellules fabriquent du carbonate de calcium, donc sécrètent de la coquille, sauf que dans ce cas là, la coquille est à l’intérieur de l’animal, donc c’est une perle fine. Ces cas sont extrêmement rares, c’est pour cela que la perle fine est rare. Ces perles vont grandir tout autant que l’animal va vivre et que le sac perlier ne va pas s’abimer. La vie d’une huitre dure selon les espèces 10, 20, 30 ans. Donc, si la perle nait assez rapidement dans l’animal, on peut trouver des perles exceptionnelles de 15 mm à 20 mm. Les perles poussent d’environ 1 mm par an, en fonction de la température de l’eau et la salinité.

Collier Cartier.
Perles Fines, Diamants, Platine.
© Ejcw

Qu’est ce qui donne la qualité de la matière ?

La qualité va dépendre de la température de l’eau, du milieu nutritif et de l’espèces. Ce que l’on connait le mieux et qui est très apprécié aujourd’hui, ce sont les perles du Golf Persique, du détroit de Mannar. C’est l’espèce pinctada radiata qui produit des perles blanches, blanc nacrées, légèrement grisées parfois légèrement orangées selon les sous espèces.
C’est la qualité de nacre la plus belle.
Ce sont ces perles qui ont orné les Maharadjas.

© Ejcw

Collier Spinelles, Perles Fines.
Inde du Nord
Vers 1600-1650.
© The Al Thani Collection 2013 / Prudence Cuming.

The Al Thani Collection © Servette Overseas Limited 2014

La perle fine se crée dans des conditions très particulières, on ne sait pas vraiment exactement pourquoi mais la théorie du virus ou bactérie est la plus plausible. En 1900, des études avaient été réalisées pour déterminer de quelle façon se créé une perle. Plusieurs perles ont été découpées pour trouver un grain de sable.
Mais il n’y a jamais eu de sable dans les perles fines !
La perle garde donc sont coté mystérieux puisque, à l’heure actuelle, on ne sait toujours pas précisément comment et pourquoi se crée une perle fine.

Boucles d’Oreilles.
Perles Fines, Diamants, Platine.
Exposition « Through The Eyes Of A Connoisseur » L’Ecole Van Cleef & Arpels School Of Jewelry Art Dubai 2017
© Ejcw

La perle fine, est-elle vraiment rare ?

Elle est rare car elle n’est plus recueilli. Donc on vit sur un stock fini qui diminue. Les Maharadjas ne s’y étaient pas trompés, les joailliers ont aussi compris que ce jeu de lumière des perles fines est unique. C’est une matière exceptionnelle qui a des propriétés mécaniques extraordinaires.

Colliers Perles Fines
Haute Joaillerie Millon
© Ejcw

Les perles fines sont elles toutes rondes ?

Formes baroques sans axe de symétrie, boutons, poires… toutes les formes sont possibles. On peut même accentuer une forme naturelle en la pelant ou en la travaillant.

Broche d’épaule de l’impératrice Eugénie. Perles Fines, Diamants. François Kramer/J&P Bapst et Fils. 1853.
© Musée du Louvre

Toutes les couleurs sont elles possibles, comme dans les perles de culture ?

De gold à noir, blanc… comme les perles de cultures puisque la culture utilise les mêmes espèces. Le collier Cowdray enfilé par Cartier est un collier magnifique de perles noires fines.


The Cowdray Pearls.
Composed of a single row of thirty-eight graduated natural grey pearls, measuring 11.4-6.8mm, to the rectangular mixed-cut diamond clasp.
© Christie’s

Comment le LFG procede t il pour distinguer la perle fine de la perle de culture ?

Le seul moyen est d’aller voir la structure interne, d’entrer dans la perle.. Est que ce c’est une naissance induite par l’homme, avec un noyau ou un greffon (sans noyau)?
Ou bien une perle nait exnihilo d’un virus ?
Seule la radiographie nous permet d’accéder à son secret en visualisant la structure interne de la perle.

Boucles d’Oreilles. Bhagat
Diamants, Perles Fines, Platine
2012
The Al Thani Collection © Servette Overseas Limited 2014

Y a t’il différentes catégories de perles fines?

C’est le sujet de ma thèse sur la perle fine. Je souhaite cataloguer et décrire les structures des perles fines.
Il y a 3 grands types de structure de perles fines :
Celle à coeur protéique, matière organique protéine, elle donne les blue pearl les « blue core  » (coeur bleu) elles sont irisées d’un gris bleuté et sont en général petite car ce coeur bleu a rapidement été calcifié donc le coeur bleu est très petit 3 à 4 mm.
La structure concentrique « en peau d’oignon ».
Et la dernière catégorie qui a une structure fibroradiée à coeur calcitique. C’est une forme particulière du carbonate de calcium qui se developpe en calcite et la perle va ensuite croitre sous forme aragonite. L’aragonite est la nacre habituelle mais dans cette structure, l’organisation est différente jouant différemment avec la lumière comme un soleil. Ce sont des perles qui auront des couleurs beaucoup plus riches.

David Morris
Perles Fines, Diamants, Diamants Roses, Or Rose, Platine.
© Ejcw

Existe t-il des traitements de perles fines ?

Oui bien sur. La teinture, par exemple, car avant les perles de cultures, les perles noires étaient très recherchées donc certaines perles fines étaient teintées en noir. Les perles fines noires naturelles sont toujours très prisées car encore plus rares.
Il y a aussi de simples imitations comme les billes de verre…

Broche Perle Fine Diamant.
© Sotheby’s

Qu’aimez vous dans la perle fine ?

C’est une matière très belle, douce et délicate. Avec des jeux de couleurs incroyables, si différente de la perle de culture. La partie bio-minéralisation est également passionnante, créer des minéraux à partir du vivant, c’est extrêmement complexe et la recherche n’a pas totalement expliqué ce processus.
Elle n’a pas pas encore livrées tous ses secrets.

Collier Van Cleef & Arpels
Diamants, Perles Fines, Platine.
1930
© Ejcw

Merci pour ce moment passionnant à la découverte des perles fines.

Laboratoire Français de Gemmologie
30 rue Notre Dame des Victoires 75002 Paris
www.laboratoire-francais-gemmologie.fr