Articles

L’Ecole des Arts Joailliers a une fois encore suscité l’enthousiasme grâce à son exposition Paradis d’Oiseaux.
C’est un merveilleux jardin où se retrouvent de splendides
broches oiseaux, rayonnants et scintillants.

© Ejcw

Des pièces inestimables provenant de collections privées et des fonds patrimoniaux de la Maison Van Cleef & Arpels répondent à des oeuvres prêtées par le Muséum d’Histoire Naturelle, le Musée des Arts Décoratifs et le Musée national de céramique de Sévres.

© Ejcw

© Ejcw

© Ejcw

Une exposition rare qui porte haut notre patrimoine.

Jusqu’au 13 juillet 2019

Paradis d’Oiseau
L’Ecole des Arts Joailliers
31 rue Danielle Casanova 75001 Paris

A vos agendas ! L’Ecole des Arts Joailliers présente à partir du 15 mai prochain « Paradis d’Oiseaux », une trés belle exposition rassemblant une sélection de broches emblématiques issues de deux collections privées, ainsi que celles des fonds patrimoniaux de la Maison
Van Cleef & Arpels.

Clip Oiseau de Paradis
Van Cleef & Arpels
© Van Cleef & Arpels

Créature délicate et vive, l’oiseau, fait le lien entre le ciel et la terre.
Le XVIIIème siècle montre déjà le souhait de faire entrer la nature dans les demeures. Ce sont les « Buissons d’oiseaux » qui  présentent cette nature, un arbre portant des oiseaux naturalisés.

Buisson (ou paradis) d’oiseaux, vers 1890, Paris, © Muséum national d’Histoire naturelle

Les célèbres gravures du naturaliste Buffon attirent le regard sur de superbes oiseaux exotiques.
Ce regard naturaliste inspire alors l’ensemble des artisans de l’époque. Les voyages aussi font rêver à une nature mélodieuse et foisonnante qui parle à l’homme.

Au XIXème siècle, la multiplication des oiseaux dans la joaillerie s’inscrit dans le goût pour ce naturalisme décoratif qui envahit les intérieurs.

Broche Paon
Gustave Baugrand. 1865.
© Ejcw

Broche Paon
Charles Mellerio
vers 1910
© Studio Sébert – photographes, Laurent Legendre.

Par une sélection de broches emblématiques réalisées entre 1860 et 1960, l’Ecole des Arts Joailliers, mettra en lumière le travail de l’artiste au service de la représentation du corps, du plumage ou du mouvement de l’oiseau, entre le réalisme et le symbole.

Broche Paon
Cartier. 1947
© Ejcw

Broche Oiseau
Pierre Sterlé. 1960
© Ejcw

Les pièces de joaillerie sélectionnées feront échos à des oeuvres prêtées par le
Muséum d’Histoire Naturelle, le Musée des Arts Décoratifs et le Musée national de céramique de Sévres.

Nous avons hâte de découvrir cette fascinante nature, ce « Paradis d’Oiseaux ».

A partir du 15 mai au 13 juillet 2019

Paradis d’Oiseau
L’Ecole des Arts Joailliers
31 rue Danielle Casanova 75001 Paris

Esprit Joaillerie a rencontré Marine Devos, la nouvelle directrice du salon Bijorhca. Elle a géré les salons du groupe Reed Exhibitions dédiés à la joaillerie à l’international, notamment IJL (Londres) et JCK (Las Vegas) et prend désormais la responsabilité du célèbre salon parisien Bijorhca Paris.

Marine Devos & Esprit Joaillerie

Quelle orientation souhaitez vous donner au salon Bijorhca Paris ?

L’orientation que nous souhaitons donner à Bijorhca Paris est celle que nous avons déjà initiée il y a deux éditions. Nous continuons notre travail de renforcement du segment précieux pour mettre en avant les bijoux faisant appel à l’or, à l’argent et aux pierres de valeur.

Simultanément, nous nous attachons à consolider et à rassembler les acteurs du secteur. Qu’ils soient ceux du bijou fantaisie ou ceux du bijou précieux ou encore ceux qui offrent des services.

L’union fait la force et dans le contexte économique et social actuel que vous connaissez, il nous semble prioritaire de s’attacher à rassembler l’industrie.

Zaremsi
©Ejcw

Souhaitez-vous que la joaillerie soit encore plus présente ?

Nous souhaitons effectivement donner à la joaillerie la place qu’elle doit avoir sur un salon international qui se déroule à Paris. Cela prend du temps, bien évidemment, mais nous mobilisons toute notre énergie pour y arriver.

Hélène Courtaigne Delalande
©Ejcw

Quelles actions avez-vous mis en place depuis votre nomination ?

J’ai pris mes fonctions très récemment, le 7 décembre dernier et j’ai entamé un travail d’échanges avec les détaillants et les institutionnels, les marques, etc…pour mieux appréhender leurs attentes et affiner les actions à mettre en place pour septembre prochain.
Je continue dans ce sens.

J’ai également pris possession de mon rôle  qui est de gérer le développement de Bijorhca Paris, d’animer l’équipe et de représenter le salon en France et à l’international. C’est un vrai rôle
de chef d’orchestre !

Apostolos Jewellery
©Ejcw

 Quel sera votre prochain invité d’honneur ?

Nous avons plusieurs idées, qui restent confidentielles pour le moment… Rendez-vous en septembre pour le savoir !

Jean Boggio Invité d’Honneur en Janvier 2019
©Ejcw

 Quels seront les joailliers présents ?

Certaines marques présentes lors des sessions précédentes reviendront en septembre prochain et nous prospectons de nouvelles marques que nous aurons le plaisir de vous présenter très bientôt.

Nous comptons également sur le retour des marques et créateurs internationaux dont les brésiliens et le pavillon de l’Ile Maurice.

Shinju Kobe
©Ejcw

 Que représente le bijou pour vous ?

Une symbolique forte.
Je pense que derrière chaque bijou, il y a une histoire, un événement. Je pense notamment à celui que m’ont offert 30 de mes amis le jour de mes 30 ans.

©Bijorhca

Quel est votre bijou préféré ? Une pierre précieuse qui vous fait rêver ?

Il s’agit d’un bijou de la place Vendôme qui est une perle de Tahiti, dont la bélière, en forme de serpent, est sertie de diamants.

Peut-on imaginer un salon Bijorhca à l’international ?

Le groupe Reed Exhibitions auquel Bijorhca appartient a déjà dans son portefeuille des salons sur le secteur du bijou. Nous organisons le salon de JCK à Las Vegas, International Jewellery London, International Jewellery Tokyo et aussi le salon Jewellery & Watch Show à Abu Dhabi.

Nous n’avons donc pas à ce jour de perspectives de déploiement de la marque Bijorhca à l’étranger, mais nous avons, bien sûr, entamé des discussions pour envisager des synergies avec les autres salons du Groupe.

Michael Michaud Jewellery
©Ejcw

Nous attendons avec impatience le salon de septembre 2019, pouvez-vous déjà nous en parler ?

Il va falloir patienter encore un peu… mais ce que je peux vous dire c’est que nous mettons tout en œuvre pour faire du prochain salon une très belle édition !

Retrouvons nous en septembre prochain, du 6 au 9, pour découvrir cette nouvelle énergie.

Bijorhca Paris
6 au 9 septembre 2019
Paris Porte de Versailles

bijorhca.com

 

Esprit Joaillerie vous propose une visite estivale à Figueras, en Espagne au Théâtre-musée Dalí pour y admirer la collection de bijoux créée par Salvador Dalí entre 1941 et 1970.

De la fantaisie et du théâtral

Dalí surréaliste … pas seulement

« Les pièces devenues joyaux – ornements, médailles, croix, objets d’art n’ont pas été conçues pour demeurer inertes dans des chambres fortes. Elles ont été créées pour réjouir la vue, élever l’esprit, éveiller l’imagination et exprimer des convictions. » Salvador Dalí.

Voici un peu de cet émerveillement.

© Ejcw / Hoang Nguyen

« Bracelet Arbre de Vie »
Or, Diamants.1953.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Le collier Arbre de Vie »
Or, Diamants, Saphir Etoilé.1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

© Ejcw / Hoang Nguyen

« Croix en rameaux »
Or, Platine, Diamants, Rubis, Émeraudes. 1959.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Croix en Lapis-Lazuli »
Or, Platine, Diamants, Rubis, Lapis-Lazuli.1959.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Coffret à la Main Nervurée »
Or, Émeraude, Rubis. 1953.
© Ejcw / Hoang Nguyen

© Ejcw / Hoang Nguyen

« La Chute de l’Ange »
Or, Platine, Saphir, Rubis, Diamants, Quartz. 1963.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Dauphins et Sirènes »
Or, Aigue-marines, Corail Rouge, Diamants, Calcite, Cristal de Roche, Béryls. 1969.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Lac du Cygne »
Or, Émeraudes, Saphir, Aigue-marine, Diamants. 1959.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Daphné »
Or, Topaze Bleue, Perle Baroque, Diamants, Émeraudes, Lame Bois Fossilisée. 1967.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Bague Lente »
Or, Saphir, Diamants. 1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« La Persistence de la Mémoire »
Or, Diamants, Email Noir, Horloge Mouvement Jaeger LeCoultre. 1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« L’Oeil du Temps »
Platine, Rubis, Diamants, Émail, Horloge Mouvement Movado. 1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

© Ejcw / Hoang Nguyen

« Pax Vobiscum »
Or, Platine, Citrine, Péridots, Diamants. 1968.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« La Fleur Vivante »
Or, Diamants, Malachite. 1959.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« La Fleur Psychédélique »
Or, Saphir, Aigue-Marine, Zircon, Grenat, Spinelles, Lapis-Lazuli. 1970.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« L’Araignée de la Nuit »
Or, Kunzite, Émeraudes, Diamants, Rubis, Cristal de Roche.1962.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Collier Branches Entrelacées »
Or, Améthyste, Saphirs Verts, Diamants. 1964.
© Ejcw / Hoang Nguyen

© Ejcw / Hoang Nguyen

« La Bague Corset »
Or, Diamants, Perles. 1949
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Lèvres de rubis »
Or, Rubis, Perles. 1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Coeur Grenade »
Or, Rubis, Diamants. 1949.
© Ejcw / Hoang Nguyen

« Coffret à la Main Nervurée »
Or, Émeraude, Rubis. 1953.
© Ejcw / Hoang Nguyen

Chaque bijou dessiné par Dalí est une mise en scéne théâtrale. Bien sûr, car ils se situent dans un ancien théâtre que le maire de Figueras de l’époque demanda à l’artiste de rénover.
Dalí alla bien plus loin. Il imposa de le reconstruire sous ses ordres et d’en faire un musée majeur de ses oeuvres. Considéré comme la dernière grande réalisation de Salvador Dalí, tout y a été conçu et pensé par l’artiste, dont le souci était d’offrir au visiteur une immersion dans son monde fascinant et unique.

Théâtre Musée Dalí

5, Place Gala-Salvador Dalí
17600 Figueres
Catalogne Espagne

salvador-dali.org

 

Esprit Joaillerie s’est rendu aux Musées Royaux d’Art et d’Histoire de Bruxelles pour l’exposition Horta & Wolfers.

© Ejcw / Charlotte Wannebroucq

105 ans après son inauguration, rue d’Arenberg à Bruxelles en 1912, le magasin mythique de la joaillerie Wolfers Frères a été totalement reconstitué au Musée du Cinquantenaire dans une salle de taille identique.

Les visiteurs pénétrent dans l’espace imaginé jadis par l’architecte Victor Horta de la même manière que la clientèle de la joaillerie le faisait à l’époque.
Un saut dans le temps qui magnifie les bijoux précieux exposés du joaillier Wolfers.

Pendentif « Cygne et Serpents » ou « Cygne et deux Serpents »
Philippe Wolfers
Belgique
1899
Or, Email, Rubis, Opale, Diamant, Perle Fine.
Coll. Fondation Roi Baudouin, Fonds Christian Bauwens
© Ejcw

Broche « Niké »
Philippe Wolfers (1858-1929)
Belgique
1902
Or, Email, Rubis, Cornaline, Amethyste, Diamant, Perle Fine.
Ancienne collection Marcel Wolfers
Coll. Fondation Roi Baudouin
© Ejcw

Peigne de coiffure « Oiseaux et Iris »
Philippe Wolfers
Belgique
1899-1900
Écaille, Opale, Or, Cornaline, Email
Fondation Roi Baudouin, Fonds Braet-Buys-Bartholemus
© Ejcw

Dessin Peigne de coiffure « Oiseaux et Iris »
Philippe Wolfers
Belgique
© Ejcw

Pendentif « Libellule »
Philippe Wolfers
Belgique
1902-1903
Or, Email, Rubis, Opale, Diamant.
Ancienne collection Marcel Wolfers
Coll. Fondation Roi Baudouin

Boucle de ceinture « Plume de Paon »
Philippe Wolfers
Belgique
1898
Or, Opale, Diamant, Rubis
Ancienne collection Marcel Wolfers
Coll. Fondation Roi Baudouin, Fonds Braet-Buys-Bartholemus
© Ejcw

Les authentiques vitrines Art Nouveau conçues également par Victor Horta, en bois d’acajou et bronze doré, sont un écrin supplémentaire.

L’histoire de la famille Wolfers, du magasin et de sa production artistique rencontrent celle de l’Art Nouveau et l’Art Déco belge.
Une atmosphère à découvrir absolument si vous passez par Bruxelles.

Esprit Joaillerie mettra prochainement en avant les réalisations contemporaines de cette grande maison belge, la maison Wolfers.

Portrait de Philippe Wolfers
© Ejcw

© Ejcw

Jusqu’au 31 décembre 2018

Musée du Cinquantenaire
Parc du Cinquantenaire 10
1000 Bruxelles
Belgique

mrah.be