Articles

Espritjoaillerie est parti à la découverte du musée Gulbenkian de Lisbonne, un musée particulièrement connu pour sa belle collection Lalique.

Calouste Sarkis Gulbenkian est un armenien né en 1869 qui fera fortune dans le pétrole. Féru d’art, il deviendra un collectionneur exigeant, « Only the best is good enough for me ». Son sens de l’esthétisme lui a permis de créer une collection d’oeuvres d’art remarquable, une collection universelle.

C’est dans le parc de Santa Gertrudes, que se blottit ce musée moderne créé par Atouguia, Cid et Pessoa. Il offre à l’intérieur un regard végétal assez surprenant tout au long de la visite.

Grand amoureux de la nature, Calouste Gulbenkian aimait le calme des parcs, les jardins lui offraient la possibilité de méditer.

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

La première partie du musée est consacrée à l’art classique et oriental, Égypte, Mésopotamie, arts d’islam, arménie et d’extreme orient.

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

La visite se poursuit avec l’art européen, peinture, sculpture et orfèvrerie.

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

Pour s’achever avec un maitre, René lalique. Artiste et ami de Calouste Gulbenkian, René Lalique partageait le même amour pour la nature et cette exigence qui pousse à se surpasser. Fier d’avoir pu rassembler un si grand nombre d’oeuvres de son ami, il laisse la possibilité aux visiteurs d’admirer le savoir-faire d’un maitre verrier, dessinateur, orfèvre et joaillier.

Ornement de Corsage « Femme-Libellule »
Vers 1897-1898
Or, Émail, Chrysoprase, Calcédoine, Pierres deLune, Diamants
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Statuette « Figure de Femme »
Argent, Ivoire. 1901.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Broche « Ange »
Or, Émail, Ivoire, Jade, Diamants. 1902
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Coupes « Sarments de Vigne »
Nickel, Verre, Ivoire, Émail. 1898-1900 et  » Figures et motifs de vigne » . Verre, Argent, Bronze. 1899-1901
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Broche « Opale »
Ivoire, Or, Émail, Opales, Diamants. 1900-1902
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Pendentif « Visage de Femme »
Or, Émail, Ivoire, Saphirs, Diamants. 1900-1902.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Plaque de Cou « Anges dans les Feuillages »
Or, Émail, Verre, Aigue-Marines. 1901-1903
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Peigne « Glycines »
Corne, Or, Émail, Verre, Diamants. 1903-1904.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Peigne « Tiges de Chardon »
Corne, Argent. 1902.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Peigne « Danseuses »
Corne,Ivoire, Or, Émail. 1897-1898.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Ornement de Corsage  » Branches de Rosier »
Or, Émail, Verre, Améthyste. 1904-1905.
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Plaque de Cou « Profil de Femme » 1898-1900
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Bracelet « Hiboux »
Verre, Or, Émail, Calcédoine. 1900-1901
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Plaque de Cou « Aigle dans les Branches »
Or, Émail, Opale. 1899-1901
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

René Lalique
Pendentif « Forêt »
Or, Émail, Verre, Perle Baroque. 1899-1900
© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

© Ejcw Esprit Joaillerie Musée Calouste Gulbenkian Lisbonne

Alors, si vous passez à Lisbonne, n’oubliez pas de venir visiter le musée Calouste Gulbenkian.

Avenida Berna
45-A Lisbonne

gulbenkian.pt

Laurence Coupelon est la créatrice des bijoux Césarée. Voyageuse, ses bijoux nous font partager ses découvertes et rencontres. Esprit Joaillerie a pu apprécier ses créations ethniques, des bijoux qui parlent parfois de peuples disparus et de légendes.

Collier Perles de Bois, Motif Tête en Bois île de Timor.

Collier
Perles de Bois, Motif Tête en Bois île de Timor.

Quelle est votre pierre préférée ?

L’Émeraude, le quartz fumé mais j’aime aussi beaucoup la corne. Ce sont de belles matières qui me parlent.

Boucles d'Oreilles Corne, Bronze, Argent.

Boucles d’Oreilles
Corne, Bronze, Argent.

Votre bijou préféré ?

Les bijoux de Maharadjas.

Un lieu qui vous inspire ?

L’Egypte, la Chine et l’Himalaya.
Le temple d’Abu Simbel en Egypte, la grande Muraille de Chine, ce sont des monuments fort.

CÉSARÉE

Un livre que vous n’avez pas oublié ?

Cent ans de solitude de Gabriel Garcia Marquez, c’est une épopée incroyable.

CÉSARÉE

Une musique que vous écoutez ?

Du Jazz, Oscar peterson.

Collier Bois Exotique Vert, Turquoises, Jaspe, Bronze

Collier
Bois Exotique Vert, Turquoises, Jaspe, Bronze

Que représente le bijou pour vous ?

Une parure, le bijou est une architecture. J’aime traiter les volumes avec détail même si mes  bijoux sont imposants.

Collier
Plumes, Crocodile, Agates.

Le bijou doit se voir comme, par exemple, les bijoux massaï qui sont imposants.

Collier Plumes, Crocodile, Agates.

Collier
Plumes, Crocodile, Agates.

Que représente le bijou ethnique ?

Une autre culture, une culture qui est authentique.

Collier Turquoises, Grenats, Reliquaire du Tibet, Argent.

Collier
Turquoises, Grenats, Reliquaire du Tibet, Argent.

Les bijoux sont importants dans l’histoire des civilisations, ils nous ont toujours accompagnés. En Inde, les femmes portent de nombreux bijoux et pourtant, elles n’ont pas toujours de moyens.

CÉSARÉE

Quelle est la source de votre inspiration ?

L’inspiration de mes nouvelles collections vient toujours de rencontres, de découvertes de nouvelles matières. Un beau jade pour une inspiration asiatique ou encore de la corne pour une collection africaine. Je n’ai pas d’idée précise, l’inspiration vient avec la matière.

Collier Cornaline, Bronze.

Collier
Cornaline, Bronze.

Qu’aimeriez-vous réaliser ?

De grandes coiffes pour le cinema, peut-être le théâtre.
J’ai beaucoup aimé les coiffes de Star Wars, celle de Padme en particulier.

© Lucasfilm Ltd

© Lucasfilm Ltd

J’aimerais que le monde ne pense pas par marque.
Le savoir-faire est très important, c’est ce qui donne une âme aux réalisations. Par exemple les « batiks »(technique d’impression sur les tissus) sont réalisés par des ethnies chinoises, c’est un savoir-faire unique qu’il faut conserver. C’est une des mémoires de l’humanité.

CÉSARÉE

Merci Laurence, vos bijoux nous font voyager dans la culture des pays.

Césarée
11 rue du Dragon 75006 Paris
+33 1 45 48 86 86

www.cesareebijoux.com

 

Esprit Joaillerie vous emmène à nouveau au Musée de la Légion d’Honneur pour y découvrir les animaux des ordres de chevalerie. Une découverte qui va se faire chaque semaine en mettant en valeur un ordre tant le sujet est riche.
Merci à Tom Dutheil pour son érudition sur le sujet.

Les animaux sont fréquemment représentés sur les différents signes distinctifs des ordres et décorations, comme les colliers, médailles, croix, vêtements de cérémonie. Cette utilisation dans les ordres trouve son origine dans l’héraldique, l’étude des armoiries.

Les animaux couramment utilisés sont toujours chargés d’un sens symbolique. Ils renvoient souvent à la création de l’ordre.

Médaillon Ordre Saint Esprit

Premier ordre que nous allons mieux connaitre : l’ordre du Saint-Esprit.

Collier Ordre Saint Esprit

Cet ordre, créé par Henri III en 1578 a pour symbole une colombe, symbole du Saint-Esprit.

Collier Ordre Saint Esprit
Détail / Musée Légion d’Honneur

Le roi vouait un culte tout particulier au Saint-Esprit car il avait été élu roi de Pologne le 11 mai 1573, jour de la Pentecôte et était devenu roi de France à la Pentecôte 1574.

Jean-Baptiste Van Loo

On retrouve la colombe, les ailes déployées, sur les insignes de l’ordre ainsi que sur ce tableau de Van Loo.

Jean-Baptiste Van Loo
Détail

En 1732, Jean-Baptiste Van Loo reçut un contrat de Louis XV lui commandant de représenter la première cérémonie de l’ordre en 1579 par Henri III. Le tableau fut exposé aux Grands-Augustins, dans l’attique du cœur, à côté des autres tableaux illustrant les cérémonies de l’Ordre sous les autres grands maîtres Henri IV, Louis XIII et Louis XIV. Il demeura dans l’église jusqu’à la Révolution. Sauvé de la destruction par Alexandre Lenoir en 1794, le tableau fut envoyé des Petits-Augustins, au Louvre en passant par Versailles.
Il est exposé au musée de la Légion d’honneur depuis 1924.

Ordre du Saint Esprit Musée de la Légion d’Honneur

 La semaine prochaine, un nouveau rendez-vous passionnant avec les animaux d’un nouvel ordre et pas le moindre : notre Légion d’honneur
 
Musée de la Légion d’Honneur
2 rue de la Légion d’Honneur 75007 Paris
Du Mercredi au Dimanche 13h à 18h

Voici une adorable églantine qui a séduit Sarah Miller et
Esprit Joaillerie.

Broche Boucheron
« Eglantine »
© ejcw / Miller

Cette superbe broche « Eglantine » en or et platine est signée Boucheron. Il s’agit d’un travail délicat tant au niveau de la fleur que de la tige.

Les pétales de la fleur en or gravées sont ornées d’émail d’un rose tendre, les pistils sont quand à eux sertis de 15 diamants. La tige en platine est entièrement sertie de diamants baguettes et contraste avec le pavage de diamants brillants sur ses deux feuilles.

© ejcw / Miller

Cette création date du début des années 1960. La maison Boucheron trouve ici son inspiration d’une part chez le couturier Christian Dior, qui a créé « la femme-fleur » c’est à dire la « femme-femme » qui sera aussi le « New Look » de l’époque selon Happer’s Bazaar. Car le couturier adoucit les tenues strictes et austères de la guerre, la femme redevient plus douce, les bustes s’épanouissent telle une fleur.
D’autre part, l’émail délicat, presque liquide n’est pas sans rappeler le travail de Fabergé dont Boucheron s’inspire également pour ses broches églantines.

Broche Boucheron « Eglantine »
© ejcw / Miller

Broche Boucheron « Eglantine » Vu de Dos
© ejcw / Miller

Le résultat donne cette merveilleuse fleur d’églantier, cette rose sauvage, qui est symbole de passion et qui, dit-on, sait garder les secrets…

© ejcw / Miller

L’avis de « Duo-Expert » :

Sarah : Une très belle réalisation de Boucheron. Collectionnez-les il en existe également en bleu et jaune.

Charlotte : Une ravissante tentation printanière avec ce très beau rose.

Actuellement en vente chez Miller Paris 1er, 233 rue Saint Honoré.
www.miller.fr

Brigitte Péry a dirigé un des plus grands ateliers de haute joaillerie, l’Atelier Péry. Le savoir-faire et l’excellence de cette maison ont séduit les plus grands joailliers comme Bulgari, Boucheron, Lacloche, Mauboussin, Van Cleef & Arpels … Brigitte, par son regard, la qualité de ses pièces, a enrichi le mythe de la Place Vendôme.
Un made in France dont nous pouvons être fier.
Avec Esprit Joaillerie, Brigitte Péry entrouvre le livre des ses années ateliers pour partager ses passions et anecdotes.

Brigitte Péry &
Esprit Joaillerie

Quelle est votre pierre préférée ?

L’Émeraude. Le vert m’attire, j’aime le jardinage, c’est une passion qui me rapproche de la nature. Alors l’émeraude est ma pierre préférée.

Bulgari
Bague
Émeraude, Diamants.
Vers 1970

Un bijou qui me fait rêver ?

Un bijou avec un diamant jaune. Même si j’adore l’émeraude, je ne suis pas insensible au diamant jaune. Cette pierre me fait penser au soleil. Le bijou qui me fait rêver, ce serait une belle bague sertie d’un diamant jaune taille émeraude.

Graff

Comment vous est venue la passion du bijou ?

Cette passion est venue par hasard. Lorsque j’ai rejoint l’atelier de mon père en 1975, j’ai tout de suite été passionnée par cet environnement.
Il fallait que je comprenne ce métier. C’est une grande curiosité qui m’a guidé et m’a poussé à développer l’atelier. J’aime les bijoux, les pierres, l’atelier. Fabriquer c’est passionnant, d’autant plus lorsque l’on travaille pour la Place Vendôme. Car il faut toujours se dépasser et proposer quelque chose de plus beau, inventer de nouvelles choses, c’est l’excellence. La création d’un bijou, c’est aussi du temps et l’ évolution de la création est aussi passionnante. C’est comprendre que parfois il faut une quarantaine de dessins pour réaliser un bijou exceptionnel. surveiller, regarder, discuter, ce sont toutes ces étapes créatives qui sont extraordinaires. Les hommes et femmes sont aussi captivants, c’est une relation intense de confiance.

Gravure
Outils de Joailliers

Un lieu qui vous inspire ?

La mer, elle m’emmène vers un espace de liberté.
Où bien … un feu de cheminée, j’aime voir danser les flammes dans une cheminée, je rêve …

Gouaché Atelier Péry

Une lecture que vous n’avez pas oublié ?

Je ne suis pas une grande lectrice, cependant les livres qui parlent de prisons me touchent. Un sujet difficile, pourtant il me passionne. C’est le fait d’être dans un espace clos, de penser aux personnes qui y vivent.

Un musique que vous écoutez ?

En ce moment « Les puritains de Bellini », l’opéra.

Publicités Anciennes Mauboussin et Boucheron

Une oeuvre d’art ?

Les icônes. J’aime beaucoup les icônes, les icônes de la Vierge-Marie, Saint-Christophe … Je garde un beau souvenir des monastères grecs, c’est une atmosphère qui m’a marquée.

Gouaché Atelier Péry

Une création inattendue de l’atelier Péry  ?

Un pendentif pour Van Cleef & Arpels en forme de lune avec un rubis serti à l’endroit de l’alunissage d’Apollon XI. C’était à l’occasion du premier pas de l’homme sur la Lune, Neil Armstrong.
Il y a eu aussi des broches poupées dont les petites jupes représentaient les provinces françaises, réalisées pour la maison Van Cleef et Arpels.
Et ce très beau collier pour Van Cleef et Arpels réalisé pour
Jacqueline Auriol, la première femme pilote d’essai en France qui a franchit le mur du son.

Collier « Avion » ayant appartenu à
Jacqueline Auriol
Diamants, Or. 1956
Van Cleef & Arpels

Un bijou qui ne vous quitte pas ?

Une bague de petit doigt, j’adore les bagues de petits doigt et les boucles d’oreilles.

Que peut-on vous souhaiter ?

J’aimerais voyager d’une façon plus détendue. J’ai beaucoup voyagé dans ma vie pour des raisons professionnelles, j’aimerais avoir un regard plus libre sur mes voyages.
Le Kenya et le Tibet sont deux pays qui m’attirent, peut être que la vie va m’apporter cela.

Merci Brigitte pour ce voyage dans l’histoire de la
Place Vendôme.