Articles

Lydia Courteille enrichie sa collection Caravanes Lointaines pour notre plus grand plaisir.
Nous poursuivons ce voyage plein de magie et d’histoires sur les routes de la soie à la rencontre de civilisations et de pays lointains.

Bague Chameau © Lydia Courteille

Je vous laisse découvrir les nouveaux trésors de Lydia, rêver à des voyages merveilleux et suivre les traces des grands conquérants comme Tamerlan et Alexandre Legrand.

Cette caravane nous emmène à la rencontre de Darius, roi de la Perse au cinquième siècle av. J.C., avec ce pendentif et collier fait de turquoise matrix inspirés par la « Frise des Archers »du palais royal de Suse.

La frise de briques glaçurées en pâte siliceuse représente des files de soldats armés d’une lance, d’un arc et d’un carquois, qui sont vêtus de la tunique d’apparat perse.

© Lydia Courteille

Lydia nous propose toujours plus étonnant avec ce bracelet d’inspiration perse présentant en son centre un sceau-cylindre antique retenu par un lion et un taureau.

© Lydia Courteille

Le sceau-cylindre est un cylindre en pierre (parfois en métal, faïence ou verre) orné de motifs représentant des dieux ou des symboles du pouvoir. Il sert la plupart du temps à imprimer ces motifs sur de l’argile,
il est considéré aussi comme un objet magique.

La Perse c’est aussi une religion ancienne le zoroastrisme qui remonte à l’époque préislamique. Les piliers du zoroastrisme sont l’égalité hommes-femmes, lutter contre l’esclavage, défense de la cause animal ( le sacrifice des animaux est considéré comme un crime), faire le bien autour de soi, cultiver la joie de vivre et vénérer le feu. Pour illustrer cette religion ancienne Lydia nous propose ces boucles d’oreilles Farvahar.

Boucles d’Oreilles Farvahar
© Lydia Courteille

Les trois rangées de plumes des ailes rappellent les principes fondamentaux de « bonnes pensée, bonnes paroles et bonnes actions ». Les deux jambes latérales, la dualité entre le bien et le mal et le grand cercle, l’infinie de l’univers et le petit, l’amour.

Installée sur la route de la soie, entre la Chine et la Méditerranée, se trouve la cité de Samarcande.
Joyau de l’architecture islamique aux riches couleurs, Samarcande est devenue la capitale du célèbre conquérant Tamerlan en 1369.

On poursuivra ce voyage en parcourant d’autres pays aux mille et une nuits avec cette superbe bague turban surmontée d’une plume d’émeraude ou encore avec ces boucles d’oreilles grenades.

Bague Turban
Emeraude, Grenats, Saphirs, Rubis, Diamants, Or Rhodié Noir.
© Lydia Courteille

Boucles d’Oreilles Grenades
Rubis, Rubellites, Spinelle Otranges, Grenats, Diamants, Titane, Or
© Lydia Courteille

Un monde de rêves et de voyages à s’offrir chez Lydia Courteille.

Lydia Courteille
231 rue Saint Honoré 75001 Paris

LydiaCourteille.com

En partenariat avec le Natural Diamond Council, Esprit Joaillerie a souhaité vous présenter les créations de joailliers autour du diamant.
Voici donc quelques créations en diamants de Lydia Courteille.

Chère Lydia, vous aimez les pierres pour leur esthétique mais également pour leur histoire,
quelle histoire porte le diamant naturel ?

Le diamant naturel est une merveille de la nature, il représente une mémoire de la terre, il existe quasiment depuis la création de notre planète.
On le retrouve depuis les temps trés anciens, comme à l’époque de la civilisation védiques qui se situe environ au IIème millénaire avant J. C. en Inde.
A cette période, le diamant est utilisé comme oeil d’idole dans le panthéon indien.

Bague Ferme des Animaux
Diamants, Diamants Bruns, Diamants Noirs, Saphirs, Tsavorites, Rubis, Diopside, Peridot, Or Noir, Or.
© Lydia Courteille

Objet de convoitise, c’est la matière la plus dure connue.

Les Diamants me font penser aussi à un récit. On raconte que les indiens avaient noyé les fabuleuses mines de Golconde pour que les anglais ne les trouvent pas !

Bracelet Serpent Diamants, Emeraudes, Rubis, Or Blanc. © Ejcw / Lydia Courteille

Que représente le diamant naturel à vos yeux ?

La nature l’a enfoui comme beaucoup de pierres précieuses, forçant les hommes à l’extraire comme si cela devait être quelque chose qui se mérite.

Avez-vous une anecdote avec une bagues en diamants ?

J’ai acheté une bague ancienne représentant un serpent qui mange une souris entièrement pavée de diamants. Le destin a fait que je l’ai vendue comme bague de fiançailles. Etonnant !

Comment achetez-vous vos diamants ?

Boucle d’Oreille
Diamants, Or Blanc
© Ejcw / Lydia Courteille

Le plus souvent d’occasion.
Parfois, j’achète des bijoux dont j’utilise les pierres dans de nouvelles créations, c’est le cas de bijoux avec des diamants.

Avez-vous visité une mine de diamants ?

© Geo

J’ai eu la chance de visiter des mines de diamants en Namibie.

Ce sont des sables diamantifères où l’on retrouve les diamants bruts.
Ils sont rapportés par les vagues qui provoquent l’érosion de pipes qui se trouvent en bord de mer.
Ces gisements diamantifères namibiens proviennent d’anciens volcans qui bordaient la côte atlantique du pays il y a très longtemps. L’exploitation s’y déroule donc le long des plages et des côtes où d’imposantes machines aspirent le sable afin de le trier et d’en extraire le diamant brut.
C’est intéressant et insolite.

Seul le diamant résiste à l’érosion du sable.

D’ailleurs, il est interdit de s’arrêter sur la route qui les traversent !

Pouvez-vous nous présenter deux de vos créations ornées de diamants ?

Broche Choupette
Diamants, Saphirs, Or Blanc
© Lydia Courteille

Voici le chat en diamant, il illustre l’iconique Choupette, la chatte blanche dite « sacrée de Birmanie » de
Karl Lagerfeld. Je l’ai choisi car il a une histoire, il a été réalisé pour l’anniversaire de Karl.

© Lydia Courteille

Mon deuxième choix va à ma collection la ferme des animaux.
Dans cette collection je me suis inspiré du roman de Georges Orwell du même nom, c’est un roman visionnaire qui annonce l’échec du socialisme au travers d’une histoire de prise de pouvoir par les animaux d’une ferme. Les animaux prennent le pouvoir et chassent les hommes.

Ma souris a été exposé au musée d’Art moderne pour l’exposition Médusa.

Merci Lydia de nous avoir fait partager vos créations ornées de diamants.

LydiaCourteille

naturaldiamonds.com

Les Caravanes lointaines, c’est un nouveau voyage rempli de magie, de rêves et d’histoires où nous emmène
Lydia Courteille.

© Lydia Courteille

 Sur les pas des grands voyageurs tel Marco Polo, Jean-Baptiste Tavernier ou des grands conquérants comme Tamerlan et Alexandre le Grand, les créations de Lydia s’inspirent de leurs univers.

Au XVIIème siècle, Jean-Baptiste Tavernier, aventurier français et négociant en pierres précieuses raconte sur ses voyages :

« Je demeura à Constantinople dans l’attente d’une Caravane (…) Enfin après onze mois d’attente une belle et nombreuse Caravane partit de Constantinople pour Ispahan (…)
Les voyages ne se font pas dans l’Asie comme dans l’Europe, ni à toutes les heures, ni avec même facilité (…) Il y a de vastes déserts à traverser dont le passage est dangereux par le manque d’eau et par les courses des Arabes … »

Partons, nous aussi, au rythme d’une caravane, voyageons ensemble, suivons Lydia à la découverte de quelques uns de ses nouveaux trésors, des bijoux étonnants pleins d’histoires et d’envoutements.

Voici la bague du culte du feu en Perse

Bague Culte du Feu
Opal de Feu, Zircon, Saphirs, Grenats Tsavorites, Diamants
© Lydia Courteille

Selon Marco Polo, l’enfant Jésus donna aux mages une boite close. A leur retour en Perse, ils y trouvent une pierre. Mécontents du présent, ils la jettent dans un puits. Une flamme descend aussitôt du Ciel vers le puits.
A partir de ce jour, les mages vénèrent le feu sacré.

Les voyageurs rencontraient en Perse, sans le savoir, des Zoroastriens.
Une très ancienne religion tolérante et protectrice du feu.

La Bague Lion avec le seau-cylindrique en onyx rubanne.

Bague Lion
Diamants, Diamants Noirs, Saphirs, Grenats Tsavorites, Onyx.
© Ejcw

N’avez vous jamais voulu porter un bijoux dont une pièce remonte à la Mésopotamie 3300-3000 av J.C ?
Lydia vous la propose.

Inscription se trouvant sur le sceau.
© Ejcw

Un sceau-cylindre est un cylindre orné de motifs représentant des dieux ou des symboles du pouvoir. Il sert la plupart du temps à imprimer ces motifs sur de l’argile, mais a pu aussi avoir une fonction protectrice.

Les  bijoux Memento Mori !

Onyx, Diamants Bruns, Diamants, Saphirs. © Ejcw

Les corps des défunts étaient considérés par les Perses comme des objets impurs qu’on ne pouvait mettre en terre, jeter au feu ou à l’eau sans souiller un de ces trois éléments. Seul le corps du roi était divin et avait donc droit à un tombeau.

Lydia nous présente un personnage surnaturel de l’époque paléobabylonienne, celui qui voit tout. C’est ce dieu qui voit tout à quatre visages qui a inspiré cette bague étonnante.

Bagues 4 visages
Saphirs, Diamants Bruns, Diamants Noirs, Diamants, Aigue-Marine
© Ejcw

La bague à secret Aladin ou la Lampe merveilleuse,
pour faire des Voeux !

Bague « Lampe »
Diamants, Diamants Bruns, Saphirs, Turquoises.
© Lydia Courteille

Vous êtes curieux de toutes ces créations de Lydia alors retrouver l’instalive réalisé avec Lydia en cliquant sur l’image suivante.

© Ejcw

Nous découvrirons d’autres surprises de Lydia courant septembre.

Lydia Courteille
231 rue Saint Honoré 75001 Paris

LydiaCourteille.com

 

Conversation entre Lydia Courteille et Charlotte Wannebroucq,
le 12 décembre prochain, à l’Ecole des Arts Joailliers.

D’histoire et de curiosités, la longue vie des bijoux.

© Lydia Courteille / Esprit Joaillerie

J’aurai le plaisir d’échanger avec Lydia Courteille pour vous faire partager sa connaissance des bijoux anciens.

Bracelet Suzanne Belperron
© Lydia Courteille

Camée Habillage Bague
© Lydia Courteille

Ces bijoux anciens sont la base de transformations étonnantes et très inspirées de Lydia et de créations d’univers flamboyants.

© Lydia Courteille

Venez découvrir l’univers de Lydia Courteille, un véritable cabinet de curiosité.

Bracelet Lydia Courteille Catherine II
© Lydia Courteille

Réservez vos places pour le 12 décembre sur le website de L’Ecole des Arts Joailliers :

https://www.lecolevancleefarpels.com/fr/conferences-et-rencontres

L’Ecole des Arts Joailliers
31 rue Daniel Casanova 75001 Paris

lecolevancleefarpels.com

Le « carnet de voyage » de voyage de Lydia Courteille s’est enrichi d’une nouvelle page inspirée par le Guatemala,
un « Nuevo Mundo » pour une plongé au coeur du monde Maya.

Découvrons ensemble le regard de Lydia sur cette civilisation étonnante, très ancienne qui a intégré de nombreux rites et croyances après la colonisation espagnole.

© Lydia Courteille

Apprécions les ruines des anciens Mayas réinterprétées avec humour
par Lydia.

© Lydia Courteille

© Lydia Courteille

Découvrons une population Maya qui continue de transmettre les coutumes à travers le mélange de croyances, de folklores et de costumes traditionnels.

Pendentif Lydia Courteille « saint Simon »

C’est dans les hautes terres de l’ouest du Guatemala que se trouve un étonnant culte païen, celui de Saint Simon. Dans une position hiératique se tient une sculpture de bois d’un homme assis, mégot de cigare consumé à la bouche, bouteilles d’alcool vides, bougies et argent à ses pieds. Mélange du Saint Simon Chrétien, d’un dieu de l’inframonde maya Maam, il serait aussi l’incarnation du conquistador Pedra de Alvarado et du biblique Judas.

Bague Lydia Courteille
« Poupée Tracas »

Essentiellement fabriquées par les indiens Mayas des hauts plateaux, ces petites poupées, fabriquées à partir de bois, de chiffons et fils, ont un pouvoir magique : celui de faire disparaître nos peines pendant la nuit.

Ce sont des créations avec de belles couleurs vives, on y retrouve la passion pour les pierres d’exceptions de Lydia Courteille comme cette tiare ornée d’un important béryl bleu.

Tiare Lydia Courteille
Beryl bleu

Ou encore cette fabuleuse tourmaline de couleur ambre…

Bague Lydia Courteille
Tourmaline

On attend avec impatience le prochain voyage de Lydia.

Lydia Courteille
231 rue Saint Honoré 75001 Paris

www.lydiacourteille.com