Continuons notre découverte des sociétés minières, constituant le Natural Diamond Council, avec
De Beers Group.

Cette société minière a été fondé en 1888, c’est l’une des plus importantes sociétés diamantifères au monde avec une expertise dans l’exploration, l’exploitation et la commercialisation de diamants.
Présente historiquement en Afrique du Sud depuis la fin du XIXème siècle, De Beers Group est également actif au Botswana, en Namibie et au Canada.


En collaboration avec ses partenaires, il emploie plus de 20 000 personnes sur l’ensemble du pipeline de diamants.
De Beers Group s’est engagé à « Building Forever », une approche différente pour limiter l’impact des activités minières sur la nature tout en encourageant la croissance économique des pays producteurs, en stimulant la création d’emplois pour créer un avenir meilleur.

Des mines d’Afrique du Sud en passant par le Bostwana, la Namibie et le Canada, De Beers Group produit environ 35% de l’offre mondiale de diamants bruts.

 Lors de son ouverture, la mine de Voorspoed est devenue la première grande nouvelle mine de diamants en Afrique du Sud en près de deux décennies. C’est la première d’une nouvelle génération de mines du XXIe siècle qui répondent aux normes les plus élevées en matière de performance environnementale et sociale.

Schoolboy listening to teacher in classroom 2020
© De Beers Group / NDC

Voorspoed emploie 451 personnes, dont 23 dans des projets communautaires, tels que le programme de développement des écoles rurales et le programme de développement des enseignants
de Ngwathe et Moqhaka.
Cette mine a un potentiel total de quatre millions de carats. Elle est également connue pour ses gros diamants de couleurs qu’elle produit occasionnellement.
La mine de Venetia emploie environ 4365 personnes, elle a été pensée pour minimiser l’impact des opérations sur l’environnement. Située dans la province du Limpopo au nord-est de l’Afrique du Sud, son potentiel a été découvert dés 1903 et devrait durer jusqu’en 2046 pour fournir environ 94 millions de carats.

June/July 2019. Moving Giants 2019. Translocation of elephants from Venetia Limpopo Nature Reserve (South Africa) to Zinave National Park (Mozambique).
Picture: James Oatway
© De Beers Group / NDC

Jwaneng est la mine de diamants la plus riche du monde en valeur,
elle a été découverte en 1971 au Botswana.
Jwaneng signifie en Setswana «un endroit de petites pierres», cette mine à ciel ouvert est située dans le centre-sud du Botswana, à environ 250 km au sud-ouest de Gaborone au bord du désert du Kalahari.
En 2019, la production y était de 12,5 millions de carats.

Head loupe sorter busy sorting parcels of rough diamonds over a light box.
DTC Botswana, Gaborone, Botswana.
Employee permission form signed.
© De Beers Group / NDC

Dans l’est du Botswana, à 240 km à l’ouest de Francistown, centre de la première ruée vers l’or de l’Afrique australe se trouve la mine d’Orapa. Il s’agit de la plus ancienne mine en exploitation de Debswana et de la plus grande mine de diamants à ciel ouvert au monde, juste derrière Jwaneng en termes de valeur de production. Orapa possède le deuxième plus grand filon de kimberlite diamantifère au monde, composé de deux filons séparés qui ont fusionné près de la surface il y a environ
93 millions d’années.

La kimberlite diamantifère, roche volcanique hôte qui ramène les diamants à la surface, a été découverte en 1967, un an après l’indépendance du Botswana, par Manfred Marx, un jeune géologue nouvellement diplômé de l’Université du Cap.
L’année suivante, elle est déclarée découverte majeure.
Cette mine emploie aujourd’hui 2800 personnes et produit environ 12 millions de carats.

Dans la zone de kimberlite d’Orapa se trouve Letlhakane,
«petits roseaux» en Setswana, qui est la mine la plus profonde de Debswana.
La toute dernière mine de Debswana, et joint-venture avec le peuple du Botswana est Damtshaa.
Elle a ouvert en 2003 et est située dans le centre du Botswana et produit également 12 millions de carats de diamants.

DTC Botswana sorter, Steve Millan, measuring the size of a rough diamond with a micro-meter.
DTC Botswana, Gaborone, Botswana.
Steve Millan.
Employee permission form signed.
© De Beers Group / NDC

Les gisements Namibien le long de la côte nord et sud sont si riches que les premiers prospecteurs pouvaient parfois trouver des diamants scintillants sur la surface sablonneuse du fond des vallées. Les diamants les plus importants se trouvent au sud alors que le nord offre des diamants plus petits.

De Beers Group a également une flotte de six navires capables d’explorer et de récupérer des matériaux diamantifères du fond marin namibien.
La Namibie possède les gisements de diamants marins les plus riches au monde, estimés à plus de 80 millions de carats.

La récupération des diamants marins produit désormais plus en volumes annuels que
l’exploitation terrestre de diamants du pays !

Enfin, partons au Canada où il y a trois mines Victor Mine,
Gahcho Kué Mine et Snap Lake Mine.

Gahcho Kué spur ice road
A worker with Nuna Logistics is silhouetted against the sky as he monitors a pump used to flood a section of the ice road.
© De Beers Group / NDC

La mine Victor est située dans les basses terres de la baie James, dans le nord de l’Ontario, à environ 90 km à l’ouest de la communauté côtière de la Première nation d’Attawapiskat. Victor Mine est une mine à ciel ouvert et la première mine de diamants de l’Ontario, il y a 18 filons de kimberlites dont 16 sont diamantifères (la Kimberlite est une roche volcanique diamantifère, riche en magnésium et fer).
Gahcho Kué Mine est une mine à ciel ouvert qui se situe dans les Territoires du Nord-Ouest, elle extrait entre 4 à 5 millions de carats par an. Snap Lake est située au Nord-Est de Yellowknife, c’est une mine entièrement 
souterraine qui produit environ 2 millions de carats de diamants brut par an.

Chaque diamant est exceptionnel, forgé en même temps que la Terre, découvert par les explorateurs sublimé par les joailliers, il nous émerveille. Conscient de ce trésor, De Beers Group, en partenariat avec les pays où elle opère, se sent reponsable de protéger le monde naturel et d’améliorer la vie des gens tout au long du parcours du diamant. Pour cela De Beers Group a pensé un modèle pour avoir un impact positif et durable,
Building Forever.

Goals 2030 Infographic New © De Beers Group

Ce sont 12 projets ambitieux que De Beers Group a décidé d’atteindre d’ici 2030, projets qui se concentrent sur 4 piliers : les pratiques éthiques de pointe, des partenariats pour des communautés prospères,
la protection du monde naturel et l’accélération de l’égalité des chances.

Building Forever a le pouvoir de soutenir un avenir meilleur de manière essentielle et durable. 


debeersgroup.com

naturaldiamonds.com

0 réponses

Laisser un commentaire

Rejoindre la discussion?
N'hésitez pas à contribuer !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *