WOLFERS

WOLFERS

C’est grâce à une belle rencontre bruxelloise qu’Esprit Joaillerie a pu découvrir un peu plus le joaillier Wolfers.
L’histoire d’un créateur de génie, novateur et figure emblematique de l’Art Nouveau à Bruxelles.

Esprit Joaillerie en compagnie de Patricia Savi Directrice de Wolfers.
© Ejcw

C’est en 1812 que les Wolfers, orfèvres renommés de Linden (Allemagne), s’installent à Bruxelles pour exercer leur art de la joaillerie. Un art qui remonte dit on jusqu’au XVI ème siècle.

© Wolfers

Louis et Guillaume Wolfers proposent des pièces d’argenteries et d’art de la table novatrices. Ils souhaitent présenter une production différente. Les objets son de très hautes qualités, novateurs, tout en restant identifiable de l’atelier Louis Wolfers Pére et Fils.
Leur atelier est un des plus florissant du pays.
Louis Wolfers dépose son poinçon de maitre, le sceau du succès :
un W majuscule surmontant une tête de sanglier.

A la fin du XIXème siècle, le fils de Louis, Philippe Wolfers, orfèvre et bijoutier, créateur industriel chemine vers l’art pur. Connu pour des réalisations ornementales et monumentales ( il avait réalisé un objet en argent massif de plus 1 metre de long et d’une hauteur de 55 cm, un milieu de table « surtout de table Colin-Maillard »)

En 1894, il participe à l’exposition universelle d’Anvers.

Affiche Chemin de fer du Nord. Exposition universelle Anvers mai-novembre 1894 Gustave Fraipont
© Source Galica bnf.fr / Bibliotheque nationale de France

Ce début artistique fut couronné de succès. L’exposition au Cercle artistique et littéraire de Bruxelles lui offrit une renommée internationale.

C’est à ce moment là que ce développe le « style Wolfers ».
Un thème foral qui n’est pas utilisé comme décor mais qui va déterminer la forme de l’objet.
Philippe Wolfers créa des formes nouvelles, originales et délicates, présentant des bijoux Art Nouveau éblouissant.
Ses sculptures et bijoux lui valent le titre de « René Lalique Belge ».

Philippe Wolfers créa des bijoux en argent qui se caractérisent par une finesse des ciselures du métal. Le détail y est mis en valeur. Les pierres fines sont petites. Les motifs empruntés à la faune vont determiner la forme du bijou.

Boucle de Ceinture
« Le Jour Et La Nuit »
Philippe Wolfers 1898
© Ejcw

Comme ici cette boucle « Le Jour et La Nuit », où figure les deux parties du jour, une chauve-souris et un papillon face à face, inversé.
Ces bijoux nouveaux, modernes avaient un fort potentiels. Philippe Wolfers poursuivit ses créations en abandonnant l’argent pour l’or.

 L’or s’utilisait de deux façons : soit comme la structure du bijou dont le métal accentue le dessin, soit comme élément sculptural.
Les pierres précieuses sont quand à elles déterminantes, elles donnent le ton.

Boucle de Ceinture
« Plume de Paon »
Philippe Wolfers 1898
© Ejcw

Gemmes rares et teintes singulières comme l’opale qui avait sa préférence, la diversité des couleurs et le jeu des ombres séduisaient le créateur.

Pendentif « Libellule »
Philippe Wolfers
Belgique
1902-1903
Or, Email, Rubis, Opale, Diamant.
Ancienne collection Marcel Wolfers
Coll. Fondation Roi Baudouin

Broche Philippe Wolfers
Vers 1900
Or, Email, Diamants, Rubis
© Sotheby’s

La technique de l’émail permettait également de suivre les tendances internationales du bijoux art nouveau.

Pendentif Cygne
Email, Rubis, Perle Fine, Or.
Philippe Wolfers 1901
© Ejcw

En 1909, La Maison Wolfers s’installe rue d’Aremberg. C’est Victor Horta, célèbre architecte de l’Art Nouveau, qui dessine et conçoit les lieux.

Reconstitution Du Magasin Wolfers Frères Conçu Par Victor Horta. Musée Du Cinquantenaire.
©Ejcw

La Maison Wolfers continue de developper son art de l’orfevrerie et de la joaillerie. Dans les années 1970, la célèbre Maison Chaumet établit un partenariat avec la Maison Wolfers, partenariat qui durera une dizaine d’années.

Aujourd’hui, l’experience et le savoir-faire des artisans Wolfers ne cessent de prendre soin des pièces anciennes, sans oublier de se tourner vers l’avenir face à de nouvelles créations.

Vu du Salon Wolfers « Grand Siècle » présentant les pièces anciennes.
©Ejcw

©Ejcw

Tout en réaffirmant le style Wolfers, c’est une recherche permanente de la perfection artistique et technique qui se poursuit.

Bague Empire
Rubis, Diamants, Platine.
© Wolfers

Bague Renaissance
Grenat Tsavorite, Diamants, Or Blanc.
© Wolfers

Bague Libellules
Saphirs, Emeraudes, Paraibas, Diamants,Or.
© Wolfers

Mes chaleureux remerciements à Patricia Savi et Patrick Descamps.

Wolfers
1 Boulevard de Waterloo 1000 Bruxelles