TRÉSORS D'ORFÈVRERIE ALLEMANDE

TRÉSORS D’ORFÈVRERIE ALLEMANDE

ORFÈVRERIE ALLEMANDE

Les chefs-d’oeuvre de l’orfèvrerie allemande issus de la collection de Rudolf-August Oetker sont présentés à la Fondation Bemberg à Toulouse pour la première fois en France. Ces pièces laissent entrevoir la splendeur de l’art de vivre dans la noblesse et bourgeoisie allemandes du XVIème siècle.

Réalisée par les plus grands maîtres orfèvres de Nuremberg, Augsbourg, Hambourg, Dresde et Berlin, l’orfèvrerie Allemande ancienne reste confidentielle. Au cours du XVIème siècle, la demande pour les objets en argent fut importante, particulièrement pour les objets d’apparats. Seuls les orfèvres  expérimentés pouvaient réaliser des modèles s’adaptant au changement de formes stylistiques, très éclectiques.

Coupe à Godrons et Bosselages Nuremberg, Hans Kellner, Vers 1593 Vermeil

Coupe à godrons et bosselages
Nuremberg, Hans Kellner, Vers 1593
Vermeil

Récipient à boire en forme de Coq Königsberg, Lorentz Hoffmann, 1685 Argent

Récipient à boire en forme de coq
Königsberg, Lorentz Hoffmann, 1685
Argent

Coupe en forme de tulipe Nuremberg, Bierfreund Sigmund, Vers 1661 Argent, Vermeil

Coupe en forme de tulipe
Nuremberg, Bierfreund Sigmund, Vers 1661
Argent, Vermeil

Le XVIème siècle est l’époque où l’orfèvrerie s’émancipa de la production liturgique. Depuis le XIIIème siècle, les orfèvres s’étaient organisés en corporation dotées de statuts qui, pour chaque ville, définissaient l’organisation de la profession et réglementaient l’usage des poinçons, véritables signatures des orfèvres.

Gobelet à la Jeune Fille Augsbourg, Melchior Bair, Vers 1576 Vermeil

Gobelet à la jeune fille
Augsbourg, Melchior Bair, Vers 1576
Vermeil

ORFÈVRERIE ALLEMANDE

La Renaissance libère l’esthétisme, les formes architecturales font place à la figure humaine. L’esprit gothique si ancré dans la tradition allemande s’effacera grâce aux innovations de Peter Vischer l’Ancien (Nuremberg), pour s’italianiser dans une profusion d’ornementation.

Quadruple coupe en forme de grappes de raisin Nuremberg, AndreasMichel Vers 1620 Vermeil

Quadruple coupe en forme de grappes de raisin
Nuremberg, AndreasMichel, Vers 1620
Vermeil

L’orfèvrerie révèle alors des prouesses techniques et esthétiques réalisées par les plus grands maîtres allemands. Dans le registre des formes les « Nefs »attireront l’oeil des visiteurs.

Coupes en forme de Nef Nuremberg 1630 et Augsbourg 1615 Argent, Vermeil

Coupes en forme de nef
Nuremberg 1630 et Augsbourg 1615
Argent, Vermeil

D’origine médiéval, cet objet sous l’apparence d’un bateau, cachait une sorte de coffret dans lequel était déposé le couvert. Ce »vaisseau de table » permettait de marquer la place d’honneur et d’honorer celui devant lequel il était placé (C’est également du nom de cet objet que vient le mot vaisselle).

Récipient en Forme de Navire. Nuremberg. Cristal de Roche, Vermeil

Récipient en Forme de Navire. Nuremberg.
Cristal de Roche, Vermeil

Des matériaux de qualité entrant dans la réalisation de certaines pièces comme l’émail, l’ivoire ou la nacre permettent plus de fantaisie.

Boite Vienne, Friedrich Würth, 1721 Vermeil, Ivoire

Boite
Vienne, Friedrich Würth, 1721
Vermeil, Ivoire

Ces pièces d’orfèvrerie illustrent la perfection du savoir-faire et également un gout pour le mélange du décor gravé et des matériaux exotiques. Les princes allemands dépensaient des fortunes pour rassembler ces raretés. L’ivoire, les perles, noix de coco, nacre, coraux et coquillage embellis par de précieuses montures représentaient la synthèse de l’Art et de la Nature.

Coupe Allemagne XVIème siècle Vermeil, Nacre

Coupe
Allemagne XVIème siècle
Vermeil, Nacre

Coupe à l' Oeuf d'Autruche Augsbourg, Elias Adam Vers 1717 Argent, Vermeil, Oeuf Autruche

Coupe à l’ Oeuf d’Autruche
Augsbourg, Elias Adam Vers 1717
Argent, Vermeil, Oeuf Autruche

ORFÈVRERIE ALLEMANDE

Coupe à la noix de coco Ratisbonne vers 1610 Aregnt, Vermeil, Noix de Coco

Coupe à la noix de coco
Ratisbonne vers 1610
Aregnt, Vermeil, Noix de Coco

Véritable cabinet de curiosité, « la chambre des merveilles » Wunderkammer, exposait des objets extraordinaires symbolisant la création dans toute sa diversité. L’univers végétal et animal fascinait les savants de l’époque qui s’efforçaient alors de classifier l’ensemble des espèces naturelles.

Nautile monté en Hanap Berlin, Peter Bohrs Vers 1650 Argent, Vermeil, Coquille de Nautile.

Nautile monté en hanap
Berlin, Peter Bohrs
Vers 1650
Argent, Vermeil, Coquille de Nautile.

La Wunderkammer était également le prolongement des essais scientifiques, glissant vers une superstition médiévale cherchant à acquérir les vertus surnaturelles de ces matières exotiques. Le corail et les coquillages permettaient ainsi de détecter et de neutraliser le poison dans la nourriture. Les vertus magiques de ces matières furent donc montées par les orfèvres de la Renaissance.

Nautile monté en hanap Berlin, Peter Bohrs Vers 1650 Argent, Vermeil, Coquille de Nautile.

Nautile monté en hanap
Berlin, Peter Bohrs
Vers 1650
Argent, Vermeil, Coquille de Nautile.

Ces oeuvres de la nature et du savoir-faire humain témoignent de l’art de vivre dans la noblesse allemandes à cette époque, continuant ainsi de nous fasciner et nous éblouir.

Chope Nuremberg, Abraham Jamnitzer Vers 1580 Or, Argent, Ivoire, Émail, Pierres Fines.

Chope détail
Nuremberg, Abraham Jamnitzer Vers 1580
Or, Argent, Ivoire, Émail, Pierres Fines.

Chope Nuremberg, Abraham Jamnitzer Vers 1580 Or, Argent, Ivoire, Émail, Pierres Fines.

Chope
Nuremberg, Abraham Jamnitzer Vers 1580
Or, Argent, Ivoire, Émail, Pierres Fines.

ORFÈVRERIE ALLEMANDE

ESPRIT JOAILLERIE ORFÉVRERIE ALLEMANDE

Fondation Bemberg
Hôtel d’Assézat, Place d’Assézat  31000 Toulouse
www.fondation-bemberg.fr

Exposition jusqu’au 25 septembre 2016