AU TEMPS DE KLIMT LA SÉCESSION A VIENNE

AU TEMPS DE KLIMT LA SÉCESSION A VIENNE

KLIMT SÉCESSION

L’exposition « Au Temps de Klimt, la Sécession à Vienne » nous raconte l’Art Nouveau qui s’est développé à Vienne au début du XXème siècle, sous le nom de sécession.

A cette époque, la ville de Vienne est un centre culturel important. Capitale d’un empire, dirigé par François-Joseph, Vienne regroupe une mosaïque de langues et de traditions diverses. Le contexte économique y est florissant, l’aristocratie ancrée dans l’académisme cohabite avec une bourgeoisie plus détachée qui cherche alors à s’évader de la réalité dans l’art.

Portrait François-Joseph

Portrait François-Joseph

Les idées symbolistes venant de France trouvent un écho favorable. Les mystères de l’esprit, expliqués par Sigmund Freud inspirent les artistes.

Georg Klimt Nymphe et Satyre Cuivre

Georg Klimt
« Nymphe et Satyre »
Cuivre

Le mythe de la femme fatale ou celui de la femme fragile sont très largement présentés. La nature féminine est un moyen d’exprimer ses émotions.

Gustav Klimt 1901 "Judith Crédit agence Kalima

Gustav Klimt 1901
« Judith »
Crédit agence Kalima

Gustav Klimt, fils d’un orfèvre viennois, débute son oeuvre par un style académique, puis s’éloigne du monde des peintres conservateurs à la fin du XIXème siècle. Il fonde alors « La sécession » un courant nouveau et également un lieu « Le Palais de la Sécession » sur son fronton, on peut lire la devise suivante: « À chaque époque son Art. À l’Art sa Liberté. »

Son objectif est de permettre à la créativité artistique de s’exprimer sans entrave et ainsi de parvenir à un art total, dans le but de créer l’oeuvre parfaite.

Maquette du Palais de la Sécession

Maquette du Palais de la Sécession

Pour une exposition de la Sécession, Gustav Klimt crée en 1902 l’une de ses oeuvres les plus connues, « la frise de Beethoven ».

Crédit Agence kalima

Crédit Agence Kalima

Gustav Klimt Frise de Beethoven Reproduction

Gustav Klimt
Frise de Beethoven

Gustav Klimt Frise de Beethoven Reproduction

Gustav Klimt
Frise de Beethoven

Cette oeuvre monumentale dont la Pinacothèque présente une fidèle reproduction (34 mètres de large sur 2 mètres de haut) est un hommage à la musique de Ludwig van Beethoven. Sept panneaux représentent la « neuvième symphonie », elle représente l’aspiration au bonheur de l’humanité, qui cherche son apaisement dans les arts.

Le contraste de style entre l’usage de la peinture à l’huile et le recours à des matériaux précieux, fait sensation.

Ainsi l’application de feuilles d’or et les pierres fines qui ornent cette frise impose un travail artisanal et novateur. La frise de Beethoven mêle  donc la peinture, la sculpture, l’architecture, l’orfèvrerie et la musique.

Gustav Klimt Frise de Beethoven Reproduction

Gustav Klimt
Détail de la Frise de Beethoven

KLIMT SÉCESSION

Le style sécession (Sezessionsstil) « art nouveau autrichien » se caractérise par une conception géométrique et rectiligne.

Joseph Hoffmann. Modèle de relief de dessus de porte, en bois peint en blanc. 1902

Joseph Hoffmann.
Modèle de relief de dessus de porte, en bois peint en blanc.
1902

Témoignage de l’évolution des artistes de l’époque, l’art viennois a donné naissance à des pièces de mobiliers ainsi qu’aux bijoux « Jugendstil ».

KLIMT SÉCESSION

KLIMT SÉCESSION

On retrouve le « Jugendstil »dans les formes rectilignes, les motis ajourés de plantes stylisées et les pierres fines typiques (Pierre de Lune, Malachite, Lapis-Lazuli, Opales…) de ces broches de Joseph Hoffmann.

Joseph Hoffmann est séduit par l’Art Nouveau. Cet architecte viennois est attiré par la simplicité et la géométrie de ce courant.

Le travail conjoint de Gustav Klimt et de Joseph Hoffmann notamment à la Sécession de Vienne ouvre la voie à la révolution du modernisme en matière d’oeuvre d’art. Ce sont deux pionniers de l’art moderne dans la Vienne de 1900.

Joseph Hoffmann Broche en Argent, Pierres de Lunes,Lapis-Lazuli, Malachite et Corail. Vers 1905 Crédit Agence Kalima

Joseph Hoffmann
Broche en Argent, Pierres de Lunes,Lapis-Lazuli, Malachite et Corail. Vers 1905
Crédit Agence Kalima

Joseph Hoffmann Broche en Argent, Pierres de Lune, Corail, Turquoises, Améthystes, Vers 1905

Joseph Hoffmann
Broche en Argent, Pierres de Lune, Corail, Turquoises, Améthystes, Saphirs et Opales.
Vers 1905

Joseph Hoffmann Broche en Argent, Lapis-Lazuli, Malachite, Pierre de Lune et Corail. Vers 1909 Crédit Agence Kalima

Joseph Hoffmann
Broche en Argent, Lapis-Lazuli, Malachite, Pierre de Lune et Corail. Vers 1909
Crédit Agence Kalima

Joseph Hoffmann Broche en Or et Argent, Lapis-Lazuli, Pierre de Lune et Corail.Vers 1905 Crédit agence Kalima

Joseph Hoffmann
Broche en Or et Argent, Lapis-Lazuli, Pierre de Lune et Corail.Vers 1905
Crédit agence Kalima

La Pinacothèque de Paris au travers de l’exposition « au temps de Klimt, la sécession à Vienne » donne une autre dimension à l’Art Nouveau, plus rectiligne que l’Art Nouveau Français, le « Jungendstil » offre des formes verticales puissantes adoucies par la présence de pierres.

Alphonse Muccha Image de Couverture du guide de la section Autrichienne de l'exposition universelle de 1900

Alphonse Mucha
Image de Couverture du guide de la section Autrichienne de l’exposition universelle de 1900

Pinacothèque Paris

12 février -21 juin 2015

www.pinacotheque.com

Michael Powolny 1910

Michael Powolny
1910